Mohamed Cheikh Biadillah s’explique sur la démission des conseillers.

Le président de la Chambre des conseillers Mohamed Cheikh Biadillah a tenu à préciser dans une déclaration à ALM qu’il y a eu seulement deux démissions de conseillers à la deuxième Chambre, une mardi et l’autre jeudi. «Beaucoup de conseillers viennent me consulter afin de me demander des informations sur la procédure pour être candidat aux élections législatives et s’il n’y a pas une incompatibilité pour être membre dans les deux Chambres», a expliqué M. Biadillah. Pour le président de la deuxième Chambre, le mandat des conseillers est un engagement avec la population d’abord, c’est pour cette raison qu’il tient à rappeler aux conseillers leurs obligations morales envers les électeurs. «Personnellement, je ne m’attends pas à des départs massifs, les démissions ne dépasseront pas une quinzaine dans la majorité des cas», a expliqué M. Biadillah.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *