Mohamed Ouzzine, de la jeunesse et de l’enthousiasme à revendre

Mohamed Ouzzine, de la jeunesse et de l’enthousiasme à revendre

La jeunesse harakie se charge du sort de la jeunesse marocaine. La tâche n’est pas si simple pour le jeune homme aux yeux verts, Mohamed Ouzzine, nouveau ministre de la jeunesse et des sports. Après des figures distinguées, tels le militant de gauche Mohamed El Gahs, la championne Nawal El Moutawakil et le ministre aux méthodes de manager Moncef Belkhyat, M. Ouzzine doit imposer son style et laisser son empreinte. C’est ce qu’il a essayé de faire avec beaucoup d’enthousiasme dès sa nomination mardi 3 janvier dans ses nouvelles fonctions. M. Ouzzine a lancé son message lors de la cérémonie de passation des pouvoirs avec le ministre sortant, Moncef Belkhayat. Il a déclaré qu’il va ouvrir une page nouvelle, mais sans pour autant rejeter les acquis du passé, confiant qu’il n’y aura pas de fédérations au-dessus de la loi ou du ministère. Autre point pour se faire distinguer, M. Ouzzine a exprimé quelque jours après sa nomination son désir de casser le tabou du salaire du sélectionneur national, Eric Gerets, qui assure ses fonctions depuis novembre 2010: «Les Marocains ont le droit de connaître le salaire mensuel du sélectionneur belge puisque c’est le contribuable qui le paye», a-il déclaré à la presse. Mohamed Ouzzine est membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP). Il est proche de Mohand Laenser, le secrétaire général du parti et l’actuel ministre de l’intérieur. M. Ouzzine est également le gendre de Halima Assali, la femme de fer du MP. Il est membre de la commission chargée de l’élaboration de la stratégie électorale du MP et chargé de l’organisation de la jeunesse populaire. Lors du remaniement du 30 juillet 2009, le Roi Mohammed VI le nomme secrétaire d’État auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération en remplacement de Ahmed Lakhrif (démis de ses fonctions le 23 décembre 2008 pour avoir reçu la nationalité espagnole) dans le gouvernement Abbas El Fassi. Président de la commune rurale de Oued Ifrane, président du groupement Attanmiya (syndicat de la forêt de la province d’Ifrane), M. Ouzzine a occupé, depuis 2002 à 2007, le poste de conseiller du ministre de l’agriculture, du développement rural et des pêches maritimes. Professeur de communication et de management en langue anglaise, de 1993 à 1999, M. Ouzzine a à son actif plusieurs activités politiques. Il a été un des observateurs des élections législatives en Macédoine (2006), coordonnateur du Réseau international de la jeunesse libérale (INLY). M. Ouzzine est lauréat de l’International Visitors Leadership Program (USA) et de l’International Academy of Leadership (Allemagne). Il est également titulaire d’un doctorat en sociolinguistique de l’Université Mohammed V-Rabat et d’un Master en stratégies de développement durable de l’Université du Moyen-Orient de Boston. M. Ouzzine a été élu, aux législatives du 25 novembre dernier, membre de la Chambre des représentants dans la circonscription électorale d’Ifrane.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *