Mohamed Yatim élu vice-président de la première Chambre

Mohamed Yatim élu vice-président de la première Chambre

Le Parlement a clôturé la session d’automne de l’année législative 2011-2012 mardi dans les deux Chambres. Au niveau de la Chambre des représentants, la dernière séance plénière tenue mardi a été consacrée au parachèvement de la mise en place de ses structures, au cours de laquelle il a été procédé à l’élection du 1er vice-président de la Chambre et des présidents des commissions permanentes. Dans ce sens Mohamed Yatim, député du Parti de la justice et du développement (PJD),a été élu vice-président de la première Chambre. En ce qui concerne les présidents des commissions élus, il est question de Ali Kabiri du Mouvement populaire (commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains résidant à l’étranger), Said Dor du parti de l’Istiqlal (commission de l’intérieur, des collectivités territoriales et de l’habitat).  Mohamed Hanine du RNI préside la commission de la justice, de la législation et des droits de l’Homme et Mohamed Khairoune du PJD la commission des finances et du développement économique. Il s’agit aussi de Abdellatif Mirdass de l’UC (commission des secteurs sociaux), Said Chbaâtou de l’USFP (commission des secteurs productifs), Ahmed Thami du PAM (commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement) et Gajmoula Bent Abi du PPS (commission de l’enseignement, de la culture et de la communication). Par ailleurs, l’heure était au bilan mardi lors de la clôture de la session d’automne de la Chambre des conseillers. A cette occasion, Mohamed Cheikh Biadillah, président de la deuxième Chambre, a souligné que la Chambre des conseillers a contribué à deux événements importants. Il s’agit de l’élaboration du cadre juridique relatif aux élections de la Chambre des représentants et aux prochaines élections (communales, élection des membres de la Chambre des conseillers…). Il est également question du débat sur la déclaration gouvernementale «selon les règles constitutionnelles du système bicaméral qui permettent à la Chambre de débattre du programme gouvernemental avant de le soumettre au vote par la Chambre des représentants conformément à l’article 88 de la Constitution». Il a ajouté que la session d’automne était importante, riche en débats politiques et en réalisations aux plans législatif et de la diplomatie parlementaire, notamment la défense de l’intégrité territoriale et la consolidation du processus démocratique.  La deuxième Chambre du Parlement a veillé au suivi des mutations sur la scène politique en harmonie avec les dispositions transitoires qui «régissent toujours notre action», en attendant l’installation d’une nouvelle Chambre des conseillers conformément à la nouvelle Constitution. Notons que cette séance s’est déroulée en présence du chef de gouvernement Abdelilah Benkirane, et de plusieurs ministres.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *