Mouzouni, le grand absent à la réunion d’Interpol à Casablanca

Lors des travaux de la quatrième réunion des chefs des bureaux centraux nationaux dans la région du Moyen-Orient et Afrique du Nord, qui prend fin, aujourd’hui, à Casablanca. Son absence a été justifiée, selon des sources policières, par le fait qu’il avait subi au début de la deuxième semaine du mois en cours une opération chirurgicale sur le nez. Élu en 2008 vice-président à l’Interpol, pour l’Afrique, son mandat de trois ans prendra fin ce mois-ci. L’Égyptien Majdi Chafiî serait le favori pour le remplacer. Préfet de police à Casablanca depuis juin 2007, M. Mouzouni a été démis de ses fonctions à la capitale économique, en août dernier, pour être muté à Zagora et ce en raison de ce que des sources policières ont qualifié de «fautes professionnelles» commises lors de la visite royale au mois de Ramadan à Casablanca. Signalons que lors de cette réunion des responsables de l’Interpol dans la région Mena qui a entamé ses travaux, lundi dernier, il y avait, entre autres, le préfet de police de Casablanca par intérim, Abdellatif Mouadib, aux côtés de Brahim Bensami, directeur adjoint de la police judiciaire à la DGSN, et Abdelaziz Essamel, démis, en juillet 2010, de ses fonctions à la tête des services des ressources humaines à la même direction.

Eric Gerets évoque un éventuel retour à l’OM
Le sélectionneur national a évoqué, dans un entretien accordé hier à France Football un éventuel retour à l’Olympique de Marseille. Eric Gerets n’a pas écarté l’idée de retourner un jour à l’OM, club qu’il avait entraîné de 2007 à 2009. «(La suite de sa carrière ?) Je ne sais pas, ça ne se programme pas. (Un retour en France ?) On ne sait jamais ! Mais en France, si jamais je reviens, ce ne sera qu’à l’OM», a-t-il indiqué. «Je pense que, tant sportivement que dans ma vie privée, je n’ai jamais été mieux dans ma peau qu’à Marseille. Cette ville m’a pris dans ses bras. Et c’est grâce à Marseille que je suis entraîneur de la sélection marocaine. C’est pour ça que je ne pourrai jamais entraîner un autre club en France que l’OM», a noté M. Gerets.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *