Najat El Garaa : Les sportifs à besoins spécifiques sont marginalisés

Najat El Garaa : Les sportifs à besoins spécifiques sont marginalisés

ALM : Qu’allez-vous faire le 8 mars?
Najat El Garaa : Ce vendredi 8 mars je suis invitée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem à un congrès national de la femme marocaine à Rabat. Nezha Bidouane sera également de la partie. En outre, 64 pays seront présents à cet événement. Je suis très émue d’avoir reçu cette invitation. Et je tiens à dire bonne fête à toutes les femmes marocaines et du monde aussi.

Après les Jeux Olympiques de Londres, quel bilan faites-vous et quel est votre objectif ?
C’est un moment historique que je n’oublierai jamais. C’est aussi arriver à franchir le cap qui n’a pas été fait par les athlètes normaux, alors que ceux à besoins spécifiques ont pu porter haut l’étendard du handisport national en lui donnant un aura sur la scène internationale et offrir le métal précieux au Maroc.

Après cette consécration, est-ce que vous sentez toujours qu’il y a une différence entre l’athlète à besoins spécifiques et l’athlète normal?
Au Maroc les sportifs à besoins spécifiques sont toujours mis à l’ombre. Je sens toujours la différence entre moi et une athlète normale. Nous n’avons pas encore les mêmes droits. Par contre, quand je suis dans un pays en Europe je ne sens pas cette différence. La situation d’un sportif à besoins spécifiques est à revoir. Il faut accorder une grande importance à la promotion de l’handisport.
 
Quelle est votre prochaine étape?
Je souhaite continuer sur ma lancée. Je participerai ainsi prochainement aux Championnats du monde qui auront lieu en France, à Lyon, et je n’épargnerai aucun effort pour offrir une autre médaille au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *