Neuf accords bilatéraux signés : Le Maroc engagé dans la construction de la nouvelle capitale du Soudan du Sud

Neuf accords bilatéraux signés : Le Maroc engagé dans la construction de la nouvelle capitale du Soudan du Sud

Le ministre de l’intérieur  a précisé que la réalisation de ce projet nécessite dans une première étape la finalisation des études de faisabilité financières et techniques. Dans ce sens, le coût global de ce projet d’envergure financé par le Maroc atteindra 5,1 millions de dollars.

Le Maroc acteur économique de premier plan en Afrique. Une vision qui se concrétise avec la poursuite de la tournée royale dans le continent. C’est dans ce cadre qu’une nouvelle étape s’inscrit dans les relations entre le Maroc et le Soudan du Sud. Ainsi, SM Mohammed VI et le président de la République du Soudan du Sud ont présidé, mercredi dernier, au Palais présidentiel à Juba, la cérémonie de signature de neuf accords bilatéraux dans différents domaines de coopération entre les deux Etats.

Au début de la cérémonie le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, a rappelé la vision exprimée par SM Mohammed VI à la clôture du 28ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union Africaine à Addis-Abeba. Et d’ajouter que «le Maroc est engagé à partager son expérience en matière d’urbanisation et de développement urbain en vue de soutenir la construction d’une nouvelle ville du Soudan du Sud». Le ministre de l’intérieur a également précisé que la réalisation de ce projet nécessite dans une première étape la finalisation des études de faisabilité financières et techniques. Dans ce sens, le coût global de ce projet d’envergure financé par le Maroc atteindra 5,1 millions de dollars. Le ministre ajoute que ces études seront axées sur l’urbanisation et les aspects sociaux, économiques et environnementaux. Ces études préliminaires vont aboutir à un montage technique et financier, et à un plan directeur pour la réalisation du projet. Et de poursuivre que lors de la deuxième étape du projet le Maroc va accompagner la République du Soudan du Sud durant les différentes phases de mise en œuvre. Cette assistance portera entre autres sur la recherche de partenaires financiers et techniques, ainsi que la formation des compétences et des cadres.

Sur le volet de la gouvernance, la gestion déléguée du projet sera confiée, du côté marocain, au Groupe Al Omrane sous la supervision d’un comité exécutif nommé par le Souverain. Le ministre de l’intérieur a dévoilé qu’un comité de suivi composé de responsables des deux pays aura pour mission de mettre en application le projet.

Pour ce faire, neuf accords bilatéraux ont été signés. Un accord relatif à la réalisation de la nouvelle ville de Ramciel, conclu du côté marocain par le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, le ministre de l’habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah et le président du directoire du Grpiê Al Omrane, Badre Kanouni, et côté sud-soudanais par Mayiik Ayii Deng, ministre à la présidence. Le second partenariat fait l’objet d’un accord général de coopération signé par le ministre des affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Soudan du Sud, Deng Alor Kuol.

Par ailleurs, un accord a été signé par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le ministre des finances et de la planification du Soudan du Sud, Stephen Dhieu Dau. Ce partenariat vise la promotion et la protection de l’investissement. Sur le volet fiscal, une convention a été signée en faveur de la non-double imposition et la lutte contre l’évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu. Un partenariat signé par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le ministre des finances et de la planification du Soudan du Sud, Stephen Dhieu Dau. Dans le domaine agricole, le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le ministre sud-soudanais de l’agriculture et de la sécurité alimentaire par intérim, Kornelio Kon Ngu ont signé un mémorandum d’entente dans le domaine.

S’agissant de la coopération industrielle, un mémorandum d’entente a été signé entre le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, et le ministre du commerce et d’industrie du Soudan du Sud, Moses Hassan Ayet. En outre, un mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine des mines a été conclu par Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines, et le directeur général de la direction du développement minéral du Soudan du Sud, Thongjang Awak Thongjang.

Pour ce qui est de la coopération dans le domaine de la formation professionnelle, un accord a été conclu du côté marocain par le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, Larbi Bencheikh, et l’ambassadeur directeur général de l’Agence marocaine de la coopération internationale, Mohamed Methqal, et côté sud-soudanais par Juac Agok Anyar, directeur général de TEVT au ministère de l’éducation générale et de l’enseignement.

Enfin, un mémorandum d’entente entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et South Sudan Business and employers federation (SSBEF), a été signé par la présidente de la CGEM, Miriem Bensalah-Chaqroun, et le président de la SSBEF, Ayii Duang Ayii.

Leila Ouchagour

Journaliste stagiaire

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *