Neuf Subsahariens arrêtés à Rabat

Neuf Subsahariens arrêtés à Rabat

Le service préfectoral de la police judiciaire de Rabat a arrêté, vendredi, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), neuf Subsahariens, dont deux femmes et une fille mineure, pour leur implication présumée dans une affaire d’enlèvement et de séquestration accompagnés de violences, avec demande de rançon ainsi que séjour illégal. Les services de la préfecture de police de Rabat avaient reçu un avis au sujet d’un ressortissant africain qui a été enlevé et séquestré avant qu’une rançon ne soit demandée à sa famille (installée dans son pays d’origine) en contrepartie de sa libération, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), faisant savoir qu’une enquête a été ouverte, sous la supervision du parquet compétent, pour vérifier ces actes criminels.

Les recherches et investigations intenses menées par les services de la sûreté nationale ont permis la localisation du lieu de séquestration au niveau d’Al Karia dans la banlieue
de Salé, poursuit la même source dans un communiqué, soulignant que la victime a été libérée et les suspects arrêtés en flagrant délit de détention d’un ensemble de pièces d’identité suspectes, en plus de téléphones portables et des sommes d’argent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *