Nomination : Ali Abaroune, secrétaire provincial du PAM à Meknès

Nomination : Ali Abaroune, secrétaire provincial du PAM à Meknès

Le membre de la Chambre du commerce et d’industrie et natif de Meknès, Ali Abaroune, a été élu secrétaire provincial du PAM dans la ville ismaïlienne. Cette nomination a été annoncée par consensus, samedi, lors du premier congrès provincial du PAM, tenu sous le thème  «Pas de développement local sans une bonne gouvernance et pas de responsabilité sans reddition des comptes».

Cette grand-messe régionale du parti du tracteur a connu la participation des ténors pamistes de la région Meknès-Tafilalet, notamment Aziz Benazouz, membre du bureau politique du PAM, Larbi Lamharchi, conseiller parlementaire connu pour avoir révélé, il y presque un an, l’affaire des terrains des habous à Ouezzane, et les conseillers à la deuxième Chambre Ahmed El Gour, Allal El Aazouini, Mohamed Adel et le tonitruant Aziz Lebbar.

Intervenant à l’ouverture de cette rencontre, Aziz Benazouz, membre du bureau politique du PAM, a indiqué que ce congrès intervient dans le cadre de la restructuration du parti en vue de relever les défis de l’avenir et faire face aux mutations survenues à l’échelle régionale.

Pour chauffer les troupes, Benazouz, également président du pôle organisation du PAM, n’a pas manqué l’occasion pour tirer à boulets rouges sur le gouvernement Benkirane, en déclarant à ce propos: «La crise socio-économique dans le pays s’est aggravée depuis l’alliance annoncée entre les conservateurs et le pouvoir affairiste». Une allusion plus que patente à l’alliance entre le PJD et le RNI.

Benazouz, faisant référence aux prochaines élections communales, a averti l’assistance pamiste de chercher ses futures alliances «parmi les progressistes et les modernistes en exceptant ceux connus de tous les Marocains». Au cours de ce congrès, qui a connu la participation de quelque 560 congressistes et 600 invités, il a été procédé à l’élection des 64 membres du secrétariat provincial et à la mise en place du bureau provincial et de sept pôles de la jeunesse, de la femme, des étudiants, de l’organisation, de la solidarité, des élections, et de l’information et de la communication.
Le congrès, auquel ont pris part des membres du bureau politique du PAM et les militants du parti au niveau de la région, outre des représentants d’autres formations politiques et de syndicats, a approuvé les recommandations et les rapports de trois ateliers organisés à cette occasion sur le développement local, la liaison entre la responsabilité à la reddition des comptes et le cahier des charges.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *