Nomination de cinq nouveaux membres du gouvernement

Nomination de cinq nouveaux membres du gouvernement

Ils ont été reçus au Palais royal à Casablanca

SM le Roi Mohammed VI a reçu, lundi dernier au Palais royal à Casablanca, les cinq nouveaux ministres, en présence du chef de gouvernement, que le Souverain a nommés membres du gouvernement conformément aux dispositions de l’article 47 de la Constitution.

Il s’agit de Abdelahad Fassi Fihri, ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Saïd Amzazi, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique,  Anas Doukkali, ministre de la santé, Mohcine Jazouli, ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé de la coopération africaine, Mohamed El Gharass, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de la formation professionnelle.

Abdelahad Fassi-Fihri, ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville

Abdelahad Fassi-Fihri, nommé ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, est membre du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Il est né le 16 janvier 1952 à Rabat.

Diplômé de l’École supérieure de commerce de Paris (ESCP), M. Fassi Fihri est spécialisé dans les questions de management et de réorganisation administrative.

Il a effectué un long parcours en tant que consultant et a mené de nombreuses études en développement des ressources humaines pour le compte de plusieurs administrations et organismes publics.

Collaborateur de plusieurs institutions internationales (BM et UE), sur des sujets portant sur les finances publiques, les services publics locaux et la lutte contre l’analphabétisme, M. Fassi Fihri a été directeur général d’un bureau d’étude spécialisé en matière de management public.

M. Fassi Fihri, un des principaux rédacteurs du programme économique et social du PPS, préside actuellement la Commission politique du prochain congrès du parti prévu en mai prochain. Il est actuellement membre du comité scientifique près du conseil d’administration de l’Agence de lutte contre l’analphabétisme.

Saïd Amzazi, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique

Saïd Amzazi, nommé ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est né le 11 avril 1965 à Sefrou. Titulaire en 2001 d’un doctorat d’État en biologie à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6, M. Amzazi a été président de l’Université Mohammed V de Rabat depuis 2015. Il a été doyen de la Faculté des sciences de Rabat entre 2011 et 2014, vice-doyen chargé des affaires académiques et pédagogiques à la même faculté, membre de la Commission nationale d’accréditation et de coordination de l’enseignement supérieur (CNACES). Il a aussi occupé le poste de président de la commission d’évaluation des bourses d’excellence pour le doctorat depuis 2015, président de la commission de sélection pour l’octroi des bourses de mérite par la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation depuis 2017, président de la commission pédagogique et de la formation continue de la conférence des présidents d’universités (CPU) depuis 2015.

Anas Doukkali, ministre de la santé

Anas Doukkali, nommé nouveau ministre de la santé, était jusqu’ici le directeur général de l’Anapec. A 45 ans, Anas Doukkali est membre du Bureau politique du PPS. Il avait été nommé à la tête de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences début 2015. Il est titulaire d’un doctorat en chimie-physique à la Faculté des sciences de Rabat en 2002. De 2005 à 2007, il a été professeur à la Faculté Polydisciplinaire de Taza et professeur de chimie analytique à la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat entre 2007 et 2011. M. Doukkali a occupé, également, des postes de responsabilités locales et nationales étant membre du conseil de la ville de Rabat en 2003 et membre du Conseil préfectoral de Rabat depuis 2009. Il a été élu député à la Chambre des représentants, et est devenu par la suite membre du conseil régional Rabat-Salé-Zemmour-Zaers. Parallèlement à ses fonctions électives, il a occupé le poste de membre du conseil d’administration du Centre hospitalier Ibn Sina.

Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine

M. Mohcine Jazouli, nommé au poste de ministre délégué auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, chargé de la coopération africaine, est âgé de 49 ans. Son diplôme de Paris-IX Dauphine en poche, il démarre sa carrière au sein de la branche conseil d’Ernst & Young Conseil à Paris. En 1995, il rentre au Maroc pour développer les activités de conseil au sein du bureau d’E&Y Audit et Conseil à Casablanca. En 2000, il crée New.e.com E&Y, une entité spécialisée dans le conseil. Il lance par la suite le cabinet Valyans Consulting qui multiplie les marchés. Le cabinet est notamment chargé de la conception et/ou à la mise en œuvre de plans stratégiques majeurs comme le Plan Emergence, le Plan Maroc Vert, le Plan Halieutis, la Vision 2020, ou encore le Plan Rawaj. M. Jazouli préside également la commission stratégie de la CGEM.

Mohamed El Gharass, secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle

Mohamed El Gharass nommé secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de la formation professionnelle, est âgé de 40 ans.

Membre du conseil national du Mouvement populaire (MP), il a été vice-président de la Libérale internationale. Cadre de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), M. El Gharrass a été directeur au ministère de la jeunesse et des sports depuis 2014. Titulaire d’un Bachelor Degree en «Business Administration» à l’Université Al Akhawayn en 1999, M. El Gharrass a occupé plusieurs postes de responsabilité durant son parcours professionnel. Il a été notamment responsable de la coopération entre 2004 et 2006 au Groupe CDG, responsable de la communication et du développement à l’Université Al Akhawayn entre 2001 et 2002, directeur de la Marina de Bouregreg entre 2008 et 2010 et directeur de l’Institut Bouregreg entre 2010 et 2013.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *