Notre sondage : Sondages ou la manipulation américaine

Ils étaient 1891 à participer au sondage lancé par Aujourd’hui Le Maroc sur son portail (www.aujourdhui.ma). Le thème n’est bien évidemment pas étranger à cet engouement des internautes. Les sondages politiques, dans le monde arabe, financés par les Américains sont-ils sérieux, bidonnés, manipulés ? La réponse des internautes marocains est sans équivoque. 61,4% d’entre eux ont choisi la voix de la manipulation. Pour eux, aucun doute n’entoure la mauvaise foi de ceux qui, sciemment, rendent publics des avis des fois très politiciens. 14,6% de personnes qui ont répondu à la question d’ALM estiment être devant des faits tout à fait bidonnés. La confiance est toujours loin des avis des internautes. Seuls 24 % des personnes sondées à travers le portail d’ALM ont estimé se fier entièrement aux résultats des sondages américains. Ils les trouvent très sérieux et très représentatifs des opinions des citoyens arabes. Ainsi, les internautes, sondés indirectement, sur le récent sondage réalisé par l’institut international Républicain (IRI), un organisme proche des républicains et qui affiche comme principes la promotion des principes de démocratie et de protection des libertés publiques de par le monde. Les enquêtes réalisées par cet institut ont conclu à une victoire du Parti de la Justice et du Développement (PJD) lors des prochaines élections législatives qui auront lieu en 2007. Avec 47% des voix exprimées, les islamistes caracoleraient en tête des forces politiques nationales et prendraient le pouvoir. Voilà ce que prédit les analystes de l’IRI. Publiés par le Journal Hebdomadaire dans son édition du 18 mars 2006, ces résultats ont suscité des remous au sein de la scène politique nationale. Entre minimisateurs, les islamistes n’ayant pas voulu croire entièrement en le sérieux de ce sondage, politique politicienne oblige, et dénonciateurs, ces résultats ont été commentés en long et en large par la presse et les politiques marocains. À travers ce sondage, c’est autour de l’opinion publique de dévoiler ce qu’elle en pense.
Image de marque de l’Oncle Sam dans le monde arabe qui a besoin d’un sacré coup de cirage ? Sensibilité du thème choisi à chaque fois pas les enquêteurs américains ? Toujours est-il que la crédibilité de ces moyens de sonder l’opinion publique, effectués outre-atlantique, ne semblent pas trouver écho auprès de la population arabe. Entre une propagande de démocratie, à imposer de force au peuple irakien, qui, pour le moment, baigne dans son sang, et un désir affiché à «démocratiser» le monde arabe, cette opinion publique ne pourrait être dupe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *