Nouveau round de négociations pour l accord de pêche

Nouveau round de négociations pour l accord de pêche

Les experts du Maroc et de l’Union européenne tiendront, du 30 janvier au 1er février au siège de la Commission européenne, un quatrième round de négociations pour la conclusion d’un nouveau protocole de partenariat dans le secteur de la pêche, a-t-on précisé en début de semaine à Bruxelles. Ainsi, à cette occasion, les négociateurs marocains aborderont avec leurs homologues européens les possibilités de pêche par catégories à pêcher ainsi que la contrepartie financière. Ils ne manqueront pas d’insister sur l’impératif de parvenir à un accord «juste et équilibré en termes d’extractions, de bénéfices et de la contrepartie financière», soulignent les négociateurs.
À noter que lors des précédents rounds de négociations, les experts marocains et européens se sont accordés sur le fait que le nouveau protocole de partenariat dans le secteur de la pêche doive impérativement garantir la préservation et l’exploitation durable et responsable des ressources halieutiques nationales.
Dans le même sillage, ils se sont mis d’accord sur l’importance de prendre en compte les intérêts nationaux du Maroc et des professionnels du secteur et de faire en sorte que le nouvel accord contribue d’une manière significative au développement et à la modernisation de la filière de la pêche marocaine. Les négociateurs marocains et européens ont convenu également de partager le reliquat des catégories de produits de la mer sous-exploitées. De ce fait, outre le chef de la mission du Royaume du Maroc auprès de l’UE, l’ambassadeur Menouar Alem, la délégation des négociateurs marocains comprend des experts du département de la pêche et du ministère des affaires étrangères et de la coopération.
Pour rappel, le premier round de négociations entre le Maroc et l’UE s’est tenu en novembre 2012 à Rabat après une série de réunions exploratoires ayant permis de tracer les contours de ce nouvel accord. Le protocole de pêche Maroc-UE que le Parlement européen a refusé de proroger le 14 décembre 2011 concédait 119 licences de pêche à la flotte européenne, en majorité espagnole.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *