Nouvelle circulaire du chef de gouvernement: Lancement de dialogues sectoriels avec les syndicats

Nouvelle circulaire du chef de gouvernement: Lancement de dialogues sectoriels avec  les syndicats

Les responsables concernés sont tous invités par le chef de l’Exécutif à lui remettre les résultats de ces dialogues sectoriels ainsi que les pistes de solutions «équitables et réalisables dans les plus brefs délais».

Le chef de gouvernement Saâd Eddine El Othmani a demandé aux ministres d’ouvrir des dialogues sectoriels avec les syndicats. En effet, une circulaire vient d’être publiée par le numéro un de l’Exécutif. Le but est de préparer le terrain pour la reprise du dialogue social. Ainsi, El Othmani a demandé aux membres du gouvernement «d’approfondir l’examen des différents dossiers dans chaque secteur ou département ministériel avec la participation des centrales syndicales les plus représentatives en vue de proposer des recommandations et des pistes de solutions».

Les ministres devraient également demander aux responsables des établissements et organismes publics placés sous leur tutelle de prendre des initiatives similaires afin d’examiner les dossiers relevant de leurs prérogatives. Les responsables concernés sont tous invités par le chef de l’Exécutif à lui remettre les résultats de ces dialogues sectoriels ainsi que les pistes de solutions «équitables et réalisables dans les plus brefs délais». Saâd Eddine El Othmani espère que les travaux qui seront menés dans le cadre de ces dialogues sectoriels permettront de «bâtir une plateforme en perspective des prochains rounds du dialogue social entre le gouvernement et les syndicats ainsi que le patronat». «Les efforts du gouvernement seront concentrés sur le renforcement du dialogue aux niveaux national, local et sectoriel ainsi qu’au niveau des entreprises», explique le chef de gouvernement dans le cadre de sa circulaire. Pour rappel, El Othmani avait déjà tenu une série de rencontres de concertation avec les responsables des centrales syndicales fin avril dernier en présence du ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle. Il avait ainsi reçu des délégations représentant l’Union marocaine du travail (UMT) et la Confédération démocratique du travail (CDT), conduites respectivement par le secrétaire général Miloudi Moukharik et le secrétaire général adjoint Abdelkader Zaer.

Le chef de gouvernement avait ensuite reçu une délégation de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), conduite par son secrétaire général, Kafi Cherrat, ainsi qu’une délégation de l’Union nationale du travail au Maroc (UNTM), présidée par le secrétaire général Abdelilah Hallouti, ajoute le communiqué. A l’époque, les responsables avaient expliqué que ces réunions rentraient dans le cadre du dialogue et de la communication prévus par la Déclaration gouvernementale, notamment en ce qui concerne la relation avec les partenaires sociaux.

Les deux parties s’étaient alors concertées sur les perspectives et la méthodologie à suivre dans le dialogue social. Il faut préciser enfin que le chef de gouvernement avait également rencontré les représentants de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM). Le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle avait, de son côté, rencontré d’autres syndicats, notamment la Fédération démocratique du travail (FDT).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *