Nouvelle polémique au Parlement : Les députés dénoncent le manque de précision dans la détection des absents

Nouvelle polémique au Parlement : Les députés dénoncent le manque de précision dans  la détection des absents

Une première dans l’histoire du Parlement. Les noms des députés absents ont été cités au début de la séance plénière de la Chambre des représentants de lundi dernier. Mais non sans susciter la polémique. L’opération a été fustigée par la majorité des groupes parlementaires dans une mise au point qui a duré plus de 20 minutes. Bien qu’ils accueillent à bras ouverts le principe d’une telle initiative visant la transparence et l’amélioration du rendement du Parlement, les députés ont pointé du doigt le manque de précision de cette opération et son dysfonctionnement au niveau de la détection des absents. La liste comprenait majoritairement des parlementaires de l’Istiqlal, de l’USFP, du RNI et de l’UC. Les chefs des groupes parlementaires les plus concernés ont mis en cause la précision de ladite liste. Selon Chaoui Belassal, chef du groupe parlementaire de l’UC, «cette liste comprenait des noms de députés présents et ayant même posé des questions orales. Preuve à l’appui: les enregistrements des séances».
Pour sa part, Nourredine Moudiane, chef du groupe parlementaire de l’Istiqlal qui a enregistré le plus grand nombre d’absents, a indiqué que cette opération a été marquée par une approche élitiste visant à dénigrer le travail des parlementaires istiqlaliens.  Les groupes parlementaires ont, par conséquent, appelé le bureau du Parlement à coordonner cette opération avec les groupes parlementaires pour une meilleure précision dans la manière de lister les députés absents et à prendre en compte les justifications des absents avant de prendre une telle initiative. Ceci afin d’éviter de porter atteinte à la crédibilité de certains d’entre eux.
Par ailleurs, malgré les remous qu’a suscités cette liste, l’ensemble des groupes parlementaires s’accordent sur la nécessité de garantir une présence qualitative des députés et que cette initiative première du genre doit permettre de rationaliser l’action parlementaire et accorder davantage de crédibilité à cette institution.
Notons qu’au début de la séance hebdomadaire des questions orales, la secrétaire de la Chambre, Jamila El Mossalli, a procédé à la citation des noms de députés absents lors de deux séances successives, et ce conformément à la décision du président de la Chambre prise dans le cadre des dispositions de la Constitution et du règlement intérieur de cette institution. Comme prévu par le règlement, les noms des députés absents cités, appartenant à différents groupes parlementaires, seront publiés au Bulletin officiel et sur le site web de la Chambre. Ces députés risquent également de voir leurs indemnités ponctionnées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *