Oeuvres sociales de l’enseignement

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le prince Moulay Rachid, a présidé, mardi au palais royal d’Agadir, la cérémonie d’installation du comité directeur de la fondation Mohammed VI pour la promotion des oeuvres sociales de l’éducation et de la formation.
Conformément à la loi portant sa création, le comité directeur de la fondation est composé, outre son président, de 15 membres représentant des secteurs gouvernementaux, des organisations syndicales concernées ainsi que des personnalités représentant les secteurs financiers, économiques et sociaux. Le souverain a également nommé, durant la même cérémonie, 9 présidents d’universités suivant le nouveau mode de nomination prescrit par la réforme universitaire, dans le cadre des orientations de la charte nationale d’éducation-formation et selon les dispositions des textes d’application réglementaires.
Par ailleurs, SM le Roi a nommé le professeur Abdelaziz Maâouni, au poste d’inspecteur général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Dans une allocution d’orientation, le souverain a réaffirmé l’engagement du Maroc, roi, gouvernement et peuple, à poursuivre la marche de réforme en matière d’éducation au cours de l’actuelle décennie, appelant tous les marocains, à leur tête la famille de l’enseignement, à déployer davantage d’efforts et à explorer les moyens susceptibles d’asseoir sur des bases solides un système national, intégré et harmonieux, de l’éducation et de la formation.
SM le Roi, qui a bien voulu créer une fondation portant son nom et prenant en charge les affaires sociales des hommes et femmes de l’enseignement, a également souligné l’impératif pour les parties concernées de parvenir à une solution consensuelle, applicable dans les délais appropriés, pour améliorer leurs statuts professionnels, tout en tenant compte des contraintes des équilibres financiers nationaux. Le souverain a indiqué que cette solution, doit s’insérer dans le cadre d’une nouvelle politique de gestion des ressources humaines opérant dans les domaines de l’éducation et de la formation, qui privilégie l’engagement et le mérite.
SM le Roi a par ailleurs attiré l’attention des présidents d’universités et toutes les parties concernées par l’enseignement supérieur à redoubler d’efforts pour la réalisation d’une réforme universitaire globale, la promotion des valeurs de mérite et d’émulation dans la recherche et la conception de plans développement permettant aux universités marocaines de jouer leur rôle en tant que locomotive du développement intégré et durable du pays. La noble finalité de ce grand projet de réforme, étant de mettre en place une école et une université nationales, suscitant confiance et fierté des marocains et capables de contribuer efficacement à faire accéder le Maroc au rang des pays avancés, a précisé le souverain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *