ONCF : 15,5 milliards DH pour le rails

ONCF : 15,5 milliards DH pour le rails

L’Office national des chemins de fer (ONCF) prépare son action pour les prochaines années. Un nouveau contrat-programme concernant la période 2005-2009 est prévu à cet effet. Sa signature avec le Premier ministre, Driss Jettou, devrait avoir lieu dans les jours à venir. Mise à niveau du parc existant, augmentation de la capacité ou encore extension du réseau ferroviaire de l’Office sont autant d’actions qui entrent dans le cadre de ce plan d’investissement dont le montant global est de l’ordre de 15,5 milliards DH.
«Il s’agit d’un ambitieux programme d’investissement qui comprend le lancement de nouveaux projets pour la période 2005- 2009, ce qui permettrait certainement à l’Office de jouer un rôle prépondérant dans le secteur des transports et répondre ainsi à la demande de plus en plus croissante», explique Mohamed Rabii Khlie, directeur général de l’Office. Pour ce qui est de la mise à niveau, l’ONCF prévoit le lancement de nouveaux projets, notamment en matière de signalisation des rails. Quant à l’augmentation des capacités de transport de l’Office, elle s’effectuera à travers l’acquisition de nouveaux trains. Les fameuses 18 nouvelles rames à deux étages entrent dans ce cadre. Leur entrée en circulation est prévue au premier trimestre de l’année 2006 sur la ligne Kénitra-Casablanca dans un premier temps, avant qu’elles ne soient généralisées. Mais la part du lion des 15,5 milliards ira à l’extension du réseau de l’Office. Ainsi, plusieurs projets structurants sont concernés, en l’occurrence, la construction de la ligne Tanger-nouveau Port de Tanger Méditerranée (45 km), la réalisation du raccourci Sidi Yahia-Mechrâa Bel Ksiri (47 km) et la construction de la ligne Taourirt-Nador (117 km). Pour certaines lignes, les travaux commenceront avant la fin de l’année.
Des projets de dédoublement de la voie ferrée sont en outre au programme : le tronçon Meknès-Fès, Casablanca-El Jadida et Casablanca-Settat. «Il s’agit là d’un grand effort d’investissement que l’Office fournira sur une période de cinq années mais qui s’inscrit dans la continuité des investissements déjà consentis», indique le directeur général de l’Office. Le premier contrat-programme ONCF-Etat a été signé en mars 2002.
Il concerne un investissement de 5,59 milliards DH tout au long de la période 2002-2005. En vertu de ce contrat, l’État a accordé à l’Office des dotations en capital de 1,95 milliard DH, dont 329 millions en 2002, 434 millions en 2003, 530 millions en 2004 et enfin 656 millions en 2005.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *