ONDA : chiffre d’affaires en hausse

ONDA : chiffre d’affaires en hausse

L’Office national des aéroports (ONDA) a tenu, vendredi dernier, son conseil d’administration. Intervenu à l’ouverture des travaux, le ministre de l’Equipement et Transports, Karim Ghellab, a indiqué que le chiffre d’affaires de l’Office national des aéroports (ONDA) a enregistré une hausse de 14 % en 2005, soit un écart de 10 % par rapport au budget. Autre progression tout aussi significative : le transport des passagers a enregistré une hausse de 19, 3 % en 2005, ainsi que le trafic aérien (+13,5 %) et du fret (+2,7 %).
Les résultats enregistrés par le secteur du transport aérien durant l’année 2005 sont ainsi jugés satisfaisants. Selon M. Ghellab, ces résultats répondent parfaitement aux objectifs de la stratégie de libéralisation suivie dans le cadre  de la vision de 2010. Le ministre a par ailleurs rappelé les avantages qu’offre l’accord conclu avec l’Union européenne, relatif à l’ouverture du ciel. Pour lui, le Royaume a une vision claire qui le qualifie pour faire face à la concurrence européenne dans le domaine aérien. Lors de ce conseil d’administration, les réalisations de l’office ainsi que les grands projets lancés par l’ONDA ont été mis en avant. Il s’agit, entre autres, des travaux en cours pour la construction d’une aérogare à l’aéroport international Mohammed V. Projet qui vise à renforcer la position de l’aéroport comme centre de transport aérien sur les plans national et régional.
L’accent a par ailleurs été mis sur les importantes réalisations inscrites dans le cadre du programme de renforcement de l’arsenal préventif de l’ensemble des aéroports. La sécurité est ainsi le mot d’ordre de l’ONDA. Plusieurs mesures sont en effet déployées pour améliorer le niveau de sécurité aérienne de nos aéroports. La modernisation de l’aviation se fait actuellement à travers l’approche "Radar", dans l’aéroport international Mohammed V notamment. A signaler que le conseil d’administration de l’ONDA a adopté à l’unanimité l’ordre du jour qui a comporté plusieurs points notamment l’augmentation à hauteur de 20 % de la moyenne de la taxe sur les voies aériennes et le budget de l’année en cours. Un budget d’investissement de l’ordre de 1,578 milliards DH sera alloué notamment au financement des infrastructures dans les aéroports du Royaume, à l’automatisation du contrôle aérien, au financement du système de la gestion des aéroports et à la généralisation des informations, à l’élaboration d’études et au renforcement de programmes de formation. Ce budget porte également sur l’extension de l’aérogare de l’aéroport Mohammed V.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *