ONU : La consommation de drogue en hausse

Environ 200 millions de personnes dans le monde, soit 5% de la population âgée de 15 à 64 ans, consomment de la drogue au moins une fois par an, souligne le rapport 2005 de l’ONU. En un an, le nombre de consommateurs aurait donc augmenté de 15 millions, selon l’Office de l’ONU contre la drogue et le crime (UNODC).
La marijuana et le haschisch restent de loin en tête des drogues de consommation courante. Près de 161 millions de personnes ont touché au cannabis au moins une fois, un chiffre en hausse par rapport aux 150 millions estimés l’an dernier, précise le rapport, selon lequel l’utilisation de cannabis devrait continuer de progresser.
"De mon point de vue, le cannabis est le plus gros problème auquel nous ayons à faire face", a déclaré à cette occasion Antonio Maria Costa, directeur de l’UNODC. "Non pas que sa consommation soit dangereuse, mais il représente un palier avant la consommation de drogues plus dures."
Concernant la cocaïne, le rapport observe que la production de cette drogue en Amérique du Sud a augmenté l’an dernier pour la première fois depuis 1999. En revanche, la guerre menée contre l’opium dans l’est et le sud de l’ Asie n’a pas donné de résultats.
La production d’opium a diminué dans le "Triangle d’or", à la frontière entre la Thaïlande, le Laos et la Birmanie, deuxième région productrice d’héroïne après l’ Afghanistan . La culture de l’opium a diminué de 43% au Laos et de 23% en Birmanie, selon le rapport onusien.
"La totalité du Triangle d’or pourrait être débarrassée de l’opium en 2007", pronostique Antonio Maria Costa.
En Afghanistan, la quantité de terres consacrées à la culture de l’opium a atteint des records, mais les intempéries ont détruit une grande partie de la récolte, limitant l’augmentation de production à 2% seulement. Bien que les autorités afghanes estiment à 30% la réduction des surfaces consacrées à la culture des graines de pavot, Antonio Maria Costa relève que cette baisse a été largement compensée par l’amélioration des systèmes d’irrigation sur le restant des terres.
"La productivité est sans doute en train d’augmenter, nous ne pouvons donc pas savoir combien de tonnes d’opium vont être produites. L’an dernier, la nature était de notre côté, ce n’est pas le cas cette année", a-t-il expliqué. L’estimation globale du produit de la vente de ces drogues illégales était estimé en 2003 à 322 milliards de dollars, soit plus que le Produit intérieur brut (PIB) de 88% des pays du monde, rappelle le rapport.  Si la consommation de cannabis ne cesse d’augmenter, celle des amphétamines et de l’ecstasy enregistre un recul, principalement aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est.
Sur le plan médical, la cocaïne et les opiacés, notamment l’héroïne, restent le problème le plus préoccupant pour les drogués en désintoxication.
En Europe et en Asie, 62% des personnes ayant consulté pour un problème de dépendance consommaient des opiacés, alors que 59% des traitements en Amérique du Sud concernaient la cocaïne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *