Ould Hiboul et 17 policiers devant la Cour d appel de Rabat

Ould Hiboul et 17 policiers devant la Cour d appel de Rabat

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près la Cour d’appel de Rabat a procédé, lundi, à l’audition de 17 éléments de la police de Skhirat-Témara et d’un trafiquant de drogue poursuivis pour corruption. Les mis en cause, dont neuf sont poursuivis en liberté provisoire, ont rejeté les chefs d’accusation portés contre eux. Le trafiquant de drogue, surnommé Ould Hiboul et condamné à 10 ans de prison ferme, a avoué devant le tribunal les faits qui lui sont reprochés et a déclaré avoir donné des sommes d’argent aux policiers en contrepartie de leur protection. Il a expliqué qu’il avait un contact direct avec les éléments de sûreté et leur remettait quotidiennement des sommes variant entre 1.000 et 1.500 dirhams pour lui permettre de vendre des quantités importantes de résine de cannabis (chira) et des comprimés psychotropes, soulignant que ce trafic lui rapportait quelque 800.000 dirhams par mois. Une femme, en détention, a avoué de son côté qu’elle assurait le rôle de médiateur entre le trafiquant de drogue et les éléments de police.
Sont poursuivis dans cette affaire 19 personnes, dont un commissaire de police, deux officiers et un inspecteur, pour «abstention d’acte lié à la fonction, divulgation du secret professionnel et corruption active et passive».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *