PAM : Le torchon brûle entre Biadillah et Benchemmach

PAM : Le torchon brûle entre Biadillah et Benchemmach

Il semble que le groupe du PAM (Parti authenticité et modernité) vit une véritable crise à la Chambre des conseillers. Et pour cause : les divergences se font plus nombreuses entre Mohamed Cheikh Biadillah, président de la deuxième Chambre parlementaire et ancien secrétaire général du PAM avec le président du groupe du parti Hakim Benchemmach. Le rapport de la commission parlementaire sur l’OCE (Office de commercialisation et d’exportation) est la goutte qui a fait déborder le vase. Les deux hommes n’ont pas pu parvenir à se mettre d’accord sur la date d’une plénière pour la présentation du rapport à un moment où le groupe du parti de l’Istiqlal à la deuxième Chambre parlementaire s’oppose fermement à une telle initiative puisque le dossier est entre les mains de la justice. Si les divergences entre Biadillah et Benchemmach menacent aujourd’hui de se transformer en un véritable conflit ouvert, les deux hommes ne sont pas à leur premier clash. Le président du groupe parlementaire du PAM à la Chambre des conseillers avait fait une remarque aux allures d’une critique à Biadillah en raison de sa gestion du temps de parole des partis politiques et celui du chef de gouvernement lors de la dernière séance de questionnement mensuelle. Benchemmach aurait même rédigé un communiqué au nom du groupe sur les faits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *