Pas de fédération ou de confédération entre le Maroc et son Sahara

Pas de fédération ou de confédération entre le Maroc et son Sahara

L’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies pour le Sahara, Christopher Ross, a achevé lundi sa visite dans les provinces du Sud du Royaume. Lors de son séjour du vendredi au lundi à Laâyoune et Dakhla, M. Ross a eu une série d’entretiens avec les deux walis des deux régions, il s’agit respectivement du  Khalil Dkhil et Hamid Chabar ainsi qu’avec une dizaine d’élus et de chefs de tribus sahraouies, et les membres du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (Corcas). M. Ross a également rencontré les membres des deux Commissions régionales des droits de l’Homme de Laâyoune-Smara et Dakhla-Aousserd. Ceux-ci ont exposé devant le responsable onusien les efforts déployés localement pour propager la culture du respect des droits de l’Homme, ainsi que le rôle joué par le Conseil national des droits de l’Homme pour ancrer cette culture.
Lors de cette visite, la deuxième de son genre, dans les provinces du Sud, plusieurs activistes locaux, dont l’Association des disparus victimes du Polisario qui dispose des noms de 800 personnes disparues dans les geôles du Polisario, ont exprimé devant M. Ross leur inquiétude quant aux crimes contre l’humanité commis au quotidien dans les camps de Tindouf au vu et au su des dirigeants algériens et qui refusent tout recensement des populations de ces camps pour des raisons liées au détournement des aides humanitaires.
Alors que les élus locaux sahraouis qui jouissent de la légitimité des urnes et donc habilités à parler au nom de la population de cette région, ont exposé devant M. Ross la crédibilité dont jouit la solution proposée par le Royaume pour résoudre le conflit du Sahara, et qui consiste en une autonomie élargie qui garantit à tous les Sahraouis, y compris ceux actuellement séquestrés à Tindouf, sécurité, dignité et quiétude.
Par ailleurs et dans une déclaration à la presse, M. Ross a démenti certaines allégations ayant circulé récemment et selon lesquelles l’ONU envisage de proposer une sorte de fédération ou confédération entre le Maroc et son Sahara. Selon lui, l’objet de l’actuelle tournée reste la «relance des négociations directes en vue de la recherche d’une solution durable et mutuellement acceptable par toutes les parties». Cette mise au point complète la précédente qu’il a déjà faite il y a quelques jours, et selon laquelle aucune solution ne sera imposée pour la résolution du conflit au Sahara.
L’envoyé onusien avait eu, à Rabat, des rencontres avec plusieurs responsables, dont le chef de gouvernement, le ministre des affaires étrangères et de la coopération, les présidents des Chambres des représentants et des conseillers, et les représentants des partis politiques originaires des provinces du Sud. Ce dernier poursuit sa tournée dans la région et devra se rendre en Mauritanie et en Algérie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *