Permis : Le contrôle électronique arrive…

Permis :  Le contrôle électronique  arrive…

Un matériel high-tech capable de vérifier le capital des points des permis, l’historique des infractions et assurer le paiement électronique des amendes

Fini le temps où les permis de conduire et les cartes grises étaient contrôlés à l’œil nu. Les agents de contrôle sur les routes seront équipés de terminaux mobiles. Reliés à une base de données à distance, ces engins électroniques devraient permettre un contrôle plus efficace et plus rapide des documents officiels liés à la conduite. C’est donc une petite révolution qui est en marche dans le contrôle routier au Maroc.

Ce mardi 1er mars verra l’entrée en service pour la première fois au Royaume de ces terminaux mobiles. Ces derniers vont également permettre aux agents de contrôle d’encaisser directement les montants des amendes selon les infractions au code de la route via cartes bancaires.

Le ministère de tutelle qui va présenter pour la première fois ce matériel aux médias ce mardi, explique que l’entrée en service de ces terminaux doit faciliter les procédures de contrôle à la fois pour les agents mais également les usagers de la route. La même source précise que les terminaux sont équipés d’un système informatique complet permettant d’effectuer le contrôle nécessaire ainsi que la réalisation de procès-verbaux. Une fois le permis de conduire ou la carte grise branchés au terminal, l’agent de contrôle aura accès à l’historique des infractions commises par l’automobiliste concerné ainsi que le capital des points de permis. Autrement, les permis ayant été débités de tous les points à cause des infractions seront immédiatement retirés.
Pour les auteurs des infractions, le paiement sera effectué en cas de besoin par simple carte bancaire.

Par ailleurs, le ministère du transport annonce la mise en place d’un Centre d’appels pour recevoir les réclamations et les plaintes des citoyens au sujet de comportements dangereux des chauffeurs des autocars sur les routes. Ce call center piloté par le ministère de tutelle doit également faciliter le contrôle qui se fera d’une manière plus ciblée sur la base des témoignages des citoyens. Le centre d’appels en question sera officiellement lancé ce mardi.

A noter que ces annonces interviennent quelques jours après la journée nationale de la sécurité routière. En 2015, les accidents meurtriers ont fait plus de 3.500 morts. Un bilan qui classe les routes nationales parmi les plus meurtrières à l’échelle régionale et internationale. Le gouvernement vient de son côté de lancer une nouvelle stratégie de prévention routière avec comme objectif de réduire de moitié le nombre des morts sur les routes à l’horizon 2025.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *