PLF 2018 : La majorité se mobilise

PLF 2018 : La majorité se mobilise

Une rencontre a été organisée à la Chambre des représentants

La majorité parlementaire sonne la mobilisation pour le projet de loi de Finances 2018. En effet, les six partis de la majorité (Parti de la justice et du développement, le Rassemblement national des indépendants, l’Union constitutionnelle, le Mouvement populaire, l’Union socialiste des forces populaires et le Parti du progrès et du socialisme) viennent d’organiser à la Chambre des représentants une rencontre relative au projet de budget. Selon une source parlementaire à la majorité, l’événement a été consacré à l’examen des dispositions du PLF 2018. 

La même source précise que la majorité devra accorder ses violons à mesure que l’étape décisive des amendements approche. Les partis de la majorité vont-ils présenter des amendements communs au projet de budget?  Notre source affirme que rien n’empêche la majorité de prendre une telle initiative même si l’étape des amendements est encore loin. Cela dit, il semble que la rencontre organisée par la majorité n’a pas réussi à attirer grand monde au Parlement. Certains parlementaires affirment qu’ils n’ont pas été mis au courant de l’organisation de l’événement à temps. Ces derniers assurent malgré tout que la majorité reste mobilisée. Il faut dire que les parlementaires mettent les bouchées doubles afin de boucler l’étape de l’examen du PLF. Les membres de la commission des finances et du développement économique à la Chambre des représentants avaient hier, mercredi, rendez-vous pour poursuivre l’examen approfondi des dispositions du projet.

  Les députés doivent adopter le PLF rapidement afin de donner l’occasion à la Chambre des conseillers d’examiner et adopter à son tour le projet. Ce dernier reviendra à la Chambre des représentants pour une deuxième lecture en vue de son adoption définitive. Tout ce travail doit être bouclé avant la fin du mois de décembre. A noter qu’il s’agit du premier projet de loi de Finances pour le gouvernement de Saâd Eddine El Othmani. Le projet prévoit une croissance de l’économie nationale de 3,2% en se basant essentiellement sur la poursuite de la dynamique des secteurs non agricoles qui devraient atteindre 3,7% contre 3,2% cette année, et ce grâce à l’application de différentes stratégies sectorielles des grands chantiers. Le PLF 2018 devrait également permettre de continuer à contenir le taux d’inflation à 1,5%, ce qui contribuera à la stabilité des prix et à la préservation du pouvoir d’achat des citoyens.  Le PLF 2018 consacre une enveloppe budgétaire de 13,019 milliards DH destinée à la Caisse de compensation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *