Pour mieux approvisionner les artisans en bois

Pour mieux approvisionner les artisans en bois

Une convention de partenariat pour un mandat de trois ans 2012-2014 a été signée, vendredi à Meknès, entre le haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi, et le ministre de l’artisanat, Abdessamad Qaiouh, à l’occasion de la 1ère édition du salon national du bois. Cette convention vise la création d’un cadre partenarial pour l’approvisionnement des artisans en matière première d’origine forestière, notamment le bois. Elle stipule que le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD) informe les coopératives des artisans des adjudications publiques de vente de bois et incite les coopératives forestières, dans le cadre des contrats d’exploitation qui les engagent vis-à-vis du HCEFLCD, à assurer une partie de leurs ventes de matières premières de cèdre et de thuya, aux artisans, vendre la matière première via des adjudications publiques et en informer les artisans et élargir le cercle des artisans bénéficiaires en leur destinant certains lots de matières premières conformément aux lois et règlements en vigueur, indique un communiqué du HCEFLCD.
Les artisans constituent l’axe central de cet accord, dont l’objectif est d’assurer leur approvisionnement en matière première, souligne la même source, précisant que près de 110.000 m3 de bois d’œuvre de cèdre et 1.500 m3 de bois de thuya sont produits annuellement. Selon les termes de l’accord, le HCEFLCD s’engage à faire des coopératives forestières des conservateurs du patrimoine forestier et un partenaire pour renforcer l’approche participative initiée dans les projets de développement du secteur forestier et de son environnement. Pour rappel, le nombre de coopératives forestières à fin 2011 est de 195.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *