Pour un environnement plus propre

Pour un environnement plus propre

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, Présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, a donné mardi 14 février le coup d’envoi à Mohammédia de la deuxième phase du programme "Qualit’Air". Ce projet ambitieux vise la mise en place d’un véritable réseau de surveillance de la qualité de l’air dans les grandes agglomérations du Royaume.
Intervenant à cette occasion, Son Altesse royale a présenté les grandes lignes de la stratégie de la fondation pour lutter efficacement contre la pollution de l’air. Une stratégie basée sur une approche partagée impliquant tous les acteurs en vue de préserver la santé des citoyens. 
 »Depuis sa création en 2002, la fondation a focalisé son action autour de deux objectifs majeurs, en l’occurrence l’implication de toutes les forces vives de la nation et la sensibilisation des citoyens à l’importance de la protection de l’environnement. », a souligné SAR la Princesse Lalla Hasna. Des études ont conclu que les gaz nocifs qui se dégagent des pots échappement des véhicules vétustes constituent l’agent pollueur majeur et la cause principale des maladies respiratoires. A ce propos, Son Altesse a cité un certain nombre d’actions menées par la fondation pour remédier à cette situation. Ces actions portent sur l’amélioration de la qualité du combustible, la formation des agents de contrôle et des garagistes, le contrôle plus sérieux des véhicules dans les centres de visite technique, la sensibilisation des citoyens et l’incitation à l’utilisation de nouveaux types de combustibles (GPL). Pour garantir la réussite du projet Qualit’Air, SAR la Princesse Lalla Hasna  a indiqué que la fondation a entrepris des actions concrètes dans le cadre de deux orientations. La première vise essentiellement l’introduction du carburant propre sur le marché marocain, l’équipement des centres de visite technique en matériel de mesure des gaz d’échappement pour leur permettre d’effectuer un contrôle plus rigoureux des véhicules, l’interdiction pour les acteurs de transport en commun d’importer des bus vétustes et l’application du décret 1998 sur le gaz d’échappement.
En outre, un documentaire a été projeté, portant sur les résultats du contrôle à blanc de l’émission des gaz d’échappement, démarré le 5 février 2005 sur l’axe Kénitra-El Jadida. Par ailleurs, SAR la Princesse Lalla Hasna a présidé la cérémonie de signature des conventions-cadres pour ce programme.
Des accords ont été conclus entre la Fondation Mohammed  VI pour la protection de l’environnement, la Samir et l’Office national de l’électricité (ONE), en vertu desquels ces organismes s’engagent à réduire les rejets de leurs usines. Une autre convention a été signée entre la fondation et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT). En conséquence de cet accord de partenariat, l’Office continuera à assurer la formation des garagistes et agents des centres techniques de contrôle. La quatrième convention a été signée avec la Fédération royale marocaine d’assurance et de réassurance qui s’engage dans le programme environnemental et de sensibilisation, initié par la fondation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *