Préparation du Congrès mondial des jeunes

C’est du 16 au 28 août prochain et sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qu’aura lieu à Casablanca le Congrès mondial des jeunes. Une grand-messe qui mettra le point sur les réalisations au profit des jeunes, les dispositifs législatifs et les moyens de favoriser l’émancipation d’une jeunesse en mal de repères.
Et pour préparer cet événement exceptionnel, Bouznika accueille depuis hier et jusqu’au 18 mai, 400 jeunes âgés entre 16 et 25 ans. Ils sont là dans le cadre du Congrès national des jeunes. La séance d’ouverture de ce congrès aura lieu aujourd’hui sous la présidence de SAR le Prince Moulay Rachid.
Plusieurs thèmes seront débattus, notamment la lutte contre la pauvreté et l’analphabétisme, la santé de la mère et de l’enfant, la bataille contre le sida, les activités génératrices de revenu pour des populations vulnérables, notamment les femmes rurales et des milieux péri-urbains et les jeunes chômeurs, la promotion de l’égalité des sexes, des activités culturelles, sportives et de loisirs pour les jeunes, la protection de l’environnement et les activités favorisant le partenariat mondial pour le développement. L’organisation par le Maroc du congrès mondial des jeunes est le couronnement logique d’un engagement jamais démenti des couches jeunes marocaines au service de la paix et de la cohabitation. C’est aussi le résultat de l’initiative prise le 23 février 1999, par feu S.M. Hassan II qui avait chargé le Premier ministre Abderrahmane Youssoufi de préparer la participation du Maroc au Congrès mondial des jeunes. Une commission interministérielle est alors mise en place, qui désigne un coordinateur national du congrès et crée un comité technique pour la préparation d’une large consultation des jeunes. La présence des jeunes à Bouznika est un hommage rendu au travail fourni par Ahmed Lahlimi qui a eu la charge de l’organisation de la première édition, et qui a veillé sur les préparatifs de l’actuelle édition. Un travail méthodique et minutieux qui a fini par payer. La délégation des jeunes Marocains qui seront choisis pour la participation au congrès de Hawaï allait tout simplement se distinguer. Le Maroc aller convaincre la communauté mondiale d’organiser la deuxième édition de cet événement mondial à Casablanca. L’annonce officielle en est faite au Sommet mondial pour le développement durable à Johannesburg en septembre 2002. Le congrès des jeunes intervient à la suite de la rencontre internationale organisée au Maroc sur les auberges de jeunes. Un créneau de premier ordre de la réussite duquel dépend largement l’émancipation des jeunes…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *