Près de 15.000 individus arrêtés pour violation de la loi au cours de la première moitié de Ramadan

Près de 15.000 individus arrêtés pour violation de la loi au cours  de la première moitié de Ramadan

Les opérations menées au cours de la première moitié du mois de Ramadan par les services de la police judiciaire et de la sûreté publique relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) ont permis l’arrestation de 14.673 individus en situation d’infraction vis-à-vis de la loi, annonce samedi la DGSN dans un communiqué.
Il s’agit de 8.872 individus interpellés en flagrant délit d’actes criminels, et de 5.801 autres faisant l’objet de mandats d’arrêt pour divers crimes et délits. Ces opérations rentrent dans le cadre des efforts de la DGSN visant à lutter contre toutes les formes de criminalité et de délinquance, et ce en ciblant particulièrement les personnes recherchées et en luttant contre toutes sortes de crimes portant atteinte au sentiment de sécurité, en plus de l’intensification de la présence policière sur la voie publique, ajoute la même source.

L’analyse des statistiques de ces arrestations montre que les individus interpellés en flagrant délit pour affaires de drogue viennent en tête, avec 4.127 personnes arrêtées, suivis de ceux ayant commis des crimes portant atteinte aux personnes, avec 1.590 arrestations, puis des crimes portant atteinte aux biens, avec 671 arrestations, etc, relève le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *