Prêt de la BM de 300 millions USD pour le financement du projet d’appui à la seconde phase de l’INDH

Prêt de la BM de 300 millions USD pour le financement du projet d’appui à la seconde phase de l’INDH

La Banque Mondiale (BM) a octroyé au Maroc un prêt de 300 millions de dollars (environ 2,68 milliards DH) pour le financement du projet d’appui à la seconde phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Ce prêt a été accordé conformément à l’accord de prêt-programme axé sur les résultats, signé vendredi à Rabat par le ministre de l’Economie et des finances et le directeur du département Maghreb au bureau régional Moyen Orient de la Banque mondiale, Simon Gray.
La seconde phase de l’INDH (2011-2015) s’inscrit dans la continuité de la première phase de cette initiative lancée en 2005 et se fixe cinq programmes prioritaires, à savoir la lutte contre la pauvreté en milieu rural, contre l’exclusion sociale en milieu urbain et contre la précarité, le programme transversal et le programme de mise à niveau territoriale.
D’autres accords de prêt et d’un don ont été également signés lors de cette cérémonie tenue en présence de plusieurs membres du gouvernement et de la gouverneur, coordinatrice nationale de l’INDH.
Il s’agit d’un prêt de politique de développement pour les compétences et l’emploi d’un montant de 100 millions USD qui a pour objectif d’appuyer le processus de réforme visant à améliorer les compétences, la productivité et la qualité de l’emploi.
L’institution de Bretton Woods a accordé également au Maroc un prêt d’investissement de 15,8 millions USD destiné au financement du projet de renforcement de la performance judiciaire au service du citoyen (Mahkamati). Ce projet vise à renforcer la capacité du secteur de la justice pour fournir des services efficaces, transparents et dans les délais aux citoyens et aux entreprises.
Un prêt de 50 millions USD a été dédié au financement du projet de développement de micros, petites et moyennes entreprises (MPME) qui vise à appuyer la fourniture par la Caisse Centrale de Garantie de garanties partielles de crédit aux institutions participantes afin d’atténuer les risques de crédit de leurs prêts aux MPME.
L’institution financière a accordé au Royaume un don du Fonds pour l’environnement mondial d’un montant de 5,18 millions USD relatif au projet de gestion intégrée des zones côtières (GIZC) dont l’objectif est de renforcer la protection de la biodiversité des zones écologiquement sensibles dans la côte méditerranéenne orientale du pays.
S’exprimant à cette occasion, M. Nizar Baraka a souligné l’excellence et l’exemplarité des relations de coopération liant le Maroc et la BM qui appuie les politiques gouvernementales de développement.
Pour sa part, M. Gray a salué les mesures « audacieuses » prises par le Maroc lors de la dernière décennie, censées répondre aux attentes du peuple et faire avancer le Royaume sur la voie du développement durable .
« La Banque est confiante et optimiste quant à l’avenir du Maroc », a-t-il assuré.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *