Procès des événements d’Al-Hoceïma : L’Etat marocain et la DGSN constitués parties civiles

Procès des événements d’Al-Hoceïma :  L’Etat marocain et la DGSN constitués parties civiles

Le procès du groupe des 21 personnes impliquées dans les événements d’Al-Hoceïma a été repris, mardi dernier, par la Constitution de l’Etat marocain et de la DGSN parties civiles.

Cette nouvelle constitution en tant que partie civile a été justifiée par la violence exercée, lors des événements d’Al Hoceima, par les manifestants contre les policiers. Me Karroute du barreau de Rabat qui représente la DGSN, a réclamé, auprès de la Cour, de lui accorder le délai nécessaire lui permettant d’une part de préparer sa défense et d’autre part de préparer les certificats médicaux des policiers gravement blessés dont certains souffrent d’une incapacité de travail à vie.

Par ailleurs, lors de cette deuxième audience réservée à l’examen de ce procès et qui a été reportée au mardi 17 octobre, les avocats de la défense ont demandé à la Cour, présidée par Me Ali Tarchi, de conduire les 12 personnes qui observent une grève de faim dans un établissement sanitaire public.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *