Proche-Orient : Le Maroc sollicité

La mise en œuvre de l’accord de libre-échange signé le 15 juin 2004 entre le Maroc et les Etats-Unis et la situation au Proche-orient. Tels ont été les principaux objectifs de la visite qu’a effectuée au Maroc le sous-secrétaire d’Etat américain pour le Proche-Orient, David Welch.
Une visite qui constitue le premier déplacement à l’étranger du responsable américain, depuis sa nomination à ce poste le 18 mars dernier. Le responsable, dont le séjour au Royaume a pris fin mardi 19 avril, devait être reçu par S.M le Roi Mohammed VI, nous informe l’agence AFP. La même source affirme qu’aucune indication n’a été rendue publique sur la teneur de cet entretien.M. Welche a également eu des entretiens, lundi à Rabat, avec le Premier ministre  Driss Jettou. Au menu de cette rencontre, l’ALE.
Un accord dont la mise en œuvre est programmée cette année. C’est du moins ce qu’ont souligné les deux responsables. Pour ce faire, des mesures d’accompagnement pour les secteurs qui pourraient rencontrer des difficultés  et pour les opérateurs économiques des deux pays sont à prévoir.
Egalement au programme de ces entretiens, nous informe la MAP, les projets de développement  socio-économique qui bénéficieraient des financements octroyés dans le cadre du Compte du Millénaire (Millennium Challenge Account) pour lequel le Maroc a été déclaré éligible en novembre dernier. M. Jettou a annoncé que le Maroc va présenter dans les semaines à venir les projets élaborés par une équipe pluri-disciplinaire.
Soulignant l’attachement du Maroc à la stabilité  au Maghreb et à toute initiative de paix au Moyen-Orient, le Premier ministre a par la même occasion exposé les réformes entreprises par le Royaume. Des réformes qui ont fait dire au responsable américain, dans des propos relatés par la MAP, que «Le Maroc est en train de  réaliser des changements et des projets intéressants qui offrent de grands  espoirs pour les Marocains et qui font du Maroc un modèle à suivre pour les pays de la région, chacun selon ses propres traditions et priorités». Un statut qui donne une autre dimension à sa visite. Celle d’élargir et d’approfondir «les relations  chaleureuses et amicales qui existent entre les Etats-Unis et le Maroc».
Après le Maroc, M. Welch, en compagnie du vice-conseiller  américain sur la sécurité nationale, Elliott Abrams, devaient entamer mardi une visite en Israël et en Palestine. Selon des sources qualifiées de bien informées et relayés par l’AFP, les deux envoyés américains rencontreront ce mercredi le Président palestinien Mahmoud Abbas et d’autres hauts responsables palestiniens avec lesquels ils discuteront notamment des préparatifs pour la prochaine visite de M. Abbas à Washington.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *