Programme d’animation culturelle «Afrique en Capitale»: L’Académie du Royaume du Maroc rend hommage à Léopold Sédar Senghor

Programme d’animation culturelle «Afrique en Capitale»: L’Académie du Royaume  du Maroc rend hommage  à Léopold Sédar Senghor

L’Académie du Royaume du Maroc rend hommage à l’un de ses illustres membres. La journée du 27 avril a été dédiée à Léopold Sédar Senghor.

L’occasion étant de revenir sur le parcours, le combat et les idées de cet homme d’Etat et homme de lettres sénégalais. Cet hommage s’inscrit dans le cadre du programme d’animation culturelle «Afrique en Capitale» auquel participe activement l’Académie du Royaume du Maroc. La journée d’hommage, tenue sous le thème «Sur les traces de Léopold Sédar Senghor», a été organisée en partenariat avec le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), la Fondation nationale des musées du Maroc,  l’Agence marocaine de la coopération internationale et l’Université internationale de Rabat. «En tant que membre de l’Académie du Royaume du Maroc, Léopold Sédar Senghor avait délivré un discours lors de la toute première session de l’Académie, tenue en 1980 à Fès.

Il y réaffirmait son attachement à la construction d’une civilisation de l’Universel privilégiant le métissage et le dialogue des cultures contre le repli identitaire», apprend-on des organisateurs. Cette journée d’hommage a été une occasion pour les chercheurs nationaux et internationaux d’analyser la portée et l’envergure de l’œuvre poétique, philosophique et culturelle de Senghor. Sa pensée a été appréhendée à partir de concepts clefs comme la négritude, la créolité ou la liberté. Les débats et les échanges ont également porté sur les préoccupations et les réflexions politiques majeures de Senghor concernant la protection des droits de l’Homme, l’éducation et la culture. Rappelons que l’Académie du Royaume du Maroc a accueilli par la même occasion une exposition de la Fondation Léopold Sédar Senghor. Cette exposition revient en textes et en images, sur le parcours exceptionnel de ce grand poète et homme d’état depuis sa naissance, le 9 octobre 1906, à Joal, au Sénégal. La journée d’hommage a été clôturée par un récital poétique et musical organisé autour de l’œuvre de Léopold Sédar Senghor, avec la participation de Abdoulaye Baboulaye Cissokho, auteur-compositeur et joueur de kora, et Ouidad Tebbaa, titulaire de la chaire Senghor à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *