Provinces du Sud: Laâyoune remporte le deuxième prix arabe de la sécurité environnementale

Provinces du Sud: Laâyoune remporte le deuxième prix arabe de la sécurité environnementale

La ville de Laâyoune a remporté la semaine dernière à Doha le deuxième prix de la sécurité environnementale, attribué par l’Organisation des villes arabes (OVA) lors de sa 12ème session.
Les noms des villes et personnalités arabes lauréates des prix de cette session qui a vu concourir 58 candidatures portant sur deux domaines principaux, l’environnement et les technologies de l’information, ont été annoncés lors d’une conférence de presse à Doha au siège de l’Institut des prix de l’OVA.

Le premier prix de la catégorie «Sécurité environnementale» a été attribué à la ville saoudienne de Dammam, suivie de la ville de Laâyoune, chef-lieu des provinces du Sud, tandis que le 3ème prix n’a pas été attribué.

Dans la catégorie «Santé de l’environnement», Madinat Al Jubayl Asinaiya (Jubail Industrial City – Arabie Saoudite) a obtenu le prix de la conscience environnementale, devançant la capitale jordanienne Amman (2è) et la ville palestinienne Ramallah (3è). Le prix du «Défenseur de l’environnement» est revenu au Qatari Ahmed Abderrahmane Moutawaâ, devant le Jordanien Ayoub Abou Deeya et la Qatarie Maha Ghanem Al Kaouari.

L’attribution de ce prix à la ville de Laâyoune n’est pas le fruit du hasard. Cette région a connu, durant ces dernières années, un développement socio-économique intégré grâce aux grands chantiers lancés par SM le Roi Mohammed VI, en vue d’imprégner une dynamique de développement à la hauteur des aspirations des populations.

La région a bénéficié de projets dans le cadre du Programme d’action nationale de lutte contre la désertification, lancé en 2001, qui ont porté sur la préservation des ressources naturelles, la lutte contre l’avancée du désert, le développement rural, l’amélioration des pâturages et la création de ceintures vertes. Plusieurs actions ont été réalisées dans la région visant à limiter l’avancée des sables, notamment à travers la mise en place de ceintures vertes, la préservation de l’eau et la mise en valeur de la diversité biologique.

Dans ce sens quelque 2.700 ha d’arbres d’acacia ont été restaurés depuis 2005, les dunes ont été fixées sur une superficie de 700 ha et des ceintures vertes ont été établies sur 720 ha.

Alors qu’en matière de mise à niveau urbaine, il est à noter que l’enveloppe budgétaire destinée aux projets majeurs a atteint plus d’un milliard DH sur la période 2010-2014 et ce, dans le cadre de l’accord signé par le Conseil de la région, l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud et d’autres partenaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *