Provinces du Sud : Le CESE adopte le rapport sur le nouveau modèle de développement

Provinces du Sud : Le CESE adopte le rapport sur le nouveau modèle de développement

Le Conseil économique, social et environnemental a tenu une session extraordinaire, jeudi dernier, sous la présidence de Nizar Baraka, pour l’adoption du rapport sur le nouveau modèle de développement dans les provinces du Sud.

Selon un communiqué du CESE, ce rapport a été élaboré conformément aux orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI adressées à la Nation à l’occasion du 37ème anniversaire de la Marche Verte le 6 novembre 2012 et qui a invité le CESE à contribuer à l’élaboration d’un modèle de développement régional intégré au profit des provinces du Sud basé sur la consolidation des acquis et qui apporte de nouveaux changements structurels aussi bien au niveau social et des politiques sectorielles que sur le plan de la gouvernance.

Et d’ajouter que le modèle proposé résulte d’un large processus d’écoute, de concertation et de consultation mené par le CESE auprès de plus de 1.500 personnes concernées représentant les élus, l’administration centrale et territoriale, les acteurs de la société civile, les organisations syndicales, les opérateurs économiques, et ce afin de les associer aux différentes phases de construction du modèle, du diagnostic jusqu’à sa conception finale.

Ce travail a bénéficié de nombreux rapports et études et l’appui d’un vaste réseau de chercheurs et d’experts locaux, nationaux et internationaux. Il est également le fruit des débats internes entre toutes les composantes et catégories du CESE qui ont tenu plus de 20 réunions à ce sujet.

«Ce modèle, qui a été approuvé à  l’unanimité par les membres du CESE, a pour principale ambition d’insuffler une nouvelle dynamique socio-économique porteuse de croissance et génératrice d’emplois, notamment en faveur des jeunes et des femmes des provinces du Sud», souligne la même source.

Ainsi ce modèle propose plusieurs mesures efficaces et promet de mettre en place des programmes structurels pratiques et tangibles à plusieurs niveaux, notamment celui du climat des affaires, d’accès équitable aux ressources naturelles, de valorisation des produits locaux, du développement durable, d’action sociale et solidaire.

Avec ce chantier le CESE préconise une réforme progressive mais profonde des conceptions et approches du développement des provinces du Sud.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *