Publicité : Le CSCA épingle Médi 1

«Yaoumyat El Fellah » est pointée du doigt. Cette émission diffusée quotidiennement de la radio Médi1 de Pierre Casalta est accusée de faire de la publicité clandestine. Dans le but de l’application du cahier de charges de cette radio, la Haute autorité à la communication audiovisuelle (HACA) rappelle Médi 1 à l’ordre. Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) en personne a adressé un avertissement à la société Radio Méditerranée internationale (RMI) détentrice de Médi1 et de Médi1Sat. Par sa décision n°38-06 datant du 28 juin, le CSCA demande ainsi à RMI d’arrêter l’insertion de la publicité clandestine au sein de l’émission “Yaoumyat El Fellah“. C’est ce qu’a annoncé un communiqué de  la HACA.
Le même communiqué dont copie est parvenue vendredi à la MAP, ajoute que  "l’émission « Yaoumyat El Fellah », diffusée quotidiennement sur Radio Médi-1 à  06H17mn et à 06H47mn, présente de manière récurrente, explicite et argumentée  les nouveaux services bancaires commercialisés par le parrain de l’émission qui n’est autre que le Crédit agricole.
Le CSCA a jugé en effet que la publicité est frappante et que la promotion des services de cette banque manque de subtilité. Le conseil a estimé que la manière de présenter et d’évoquer le parrain au sein de ladite émission n’est ni ponctuelle, ni  discrète, étant donné que celui-ci y est cité de façon ostentatoire, que la  promotion de ses services y est faite de manière explicite et même que les  auditeurs sont invités à s’adresser à ses agences".
"La qualification de « publicité clandestine », telle que définie à l’article 2.2 de la loi N° 77-03 et interdite par l’article 17 (paragraphe2) du cahier de  charges de la Radio Médi-1, est, en conséquence, applicable au contenu de  ladite émission", précise le communiqué.
Par ailleurs, "l’identification du parrain dans cette émission ne respecte pas les conditions  fixées par les dispositions de l’article 19  dudit cahier de charges". Cette décision du CSCA, note le communiqué, "intervient après qu’il ait eu à  constater la continuation de ces manquements au-delà du délai imparti à  l’opérateur. Cela par la mise en demeure qui lui a été adressée le 9 juin 2006. Le CSCA a demandé aux concernés de mettre l’émission "Yaoumyat El Fellah" en conformité avec les dispositions de  la loi N°  77-03 et du cahier de charges de la Radio Médi-1".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *