Rabat et Pekin solidaires

Outre son succès sur le plan économique, la visite de SM le roi en Chine a permis à cette dernière de réaffirmer ses intentions à l’égard de bon nombre de questions intéressant le monde entier dont en premier lieu les pays en-voie de développement. Dans un communiqué, faisant état des entretiens entre les deux pays qui se sont déroulés « dans un climat cordial et sincère », il a été signalé que « les deux parties constatent que la Chine et le Maroc ont des vues convergentes, sur une large échelle, sur les principales questions internationales et régionales et apprécient hautement les relations de coopération et de concertation que les deux pays n’ont cessé d’entretenir sur la scène internationale ».
Les deux parties, ajoute le communiqué, considèrent que « les pays en développement doivent oeuvrer sans relâche à renforcer la solidarité entre eux, en vue de préserver leurs droits et leurs intérêts dans le cadre d’un contexte marqué par la multiplication des pôles ».
Dans le même ordre, « elles conviennent de la nécessité de traiter avec sagesse les différends existant entre différents pays dans le domaine des droits de l’Homme par le biais du dialogue, en vue d’assurer une évolution positive de la question des droits de l’Homme ». Dans le but de contribuer à « l’instauration d’un nouvel ordre politique et économique mondial sur une base juste et équitable et d’une nouvelle ère de paix et de développement », elles insistent sur l’importance du rôle de l’Organisation des Nations Unies dans la préservation de la paix et de la sécurité mondiales, et appellent, en même temps, à la nécessité de procéder à des réformes nécessaires des structures de cette Organisation, afin qu’elle puisse répondre aux aspirations des pays membres à une démocratisation des relations internationales ».
Moment fort du communiqué, «les deux parties considèrent que l’aspiration à la paix, à la stabilité et au développement est devenue l’une des priorités du Continent africain». Cependant, «elles expriment leur préoccupation devant les multiples défis auxquels est confronté le Continent, notamment les problèmes de l’endettement et les conflits régionaux et appellent la Communauté internationale à assumer ses responsabilités à ce sujet, afin de permettre à l’Afrique d’assurer l’indépendance de ses Etats, leur souveraineté et leur intégrité territoriale, et de réussir leur développement et leur progrès en vue de consolider la sécurité, la stabilité et la paix dans le monde».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *