Rabat : la Cour d’appel de Rabat rejette la liberté provisoire du jeune homme à la Ferrari

Rabat : la Cour d’appel de Rabat rejette la liberté provisoire du jeune homme à la Ferrari

La Cour d’appel de Rabat a rejeté, mercredi, la demande de mise en liberté provisoire, présentée par la défense de « H.D » condamné en première instance à deux ans de prison ferme, pour conduite en état d’ivresse et défaut d’assurance automobile.

Le Cour a également décidé de reporter l’examen du dossier au 20 septembre prochain.

La Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Rabat a condamné l’accusé, le 8 mai, à une peine de deux ans de prison ferme assortie d’une amende de 20.000 DH.

Les faits remontent au mois d’avril, lorsque l’accusé avait provoqué un accident de circulation sur une grande artère de Rabat, sa voiture ayant heurté une autre arrêtée au niveau des feux de signalisation.

Le prévenu était poursuivi aux côtés de quatre autres personnes, dont deux policiers, pour « faux en écriture authentique », « modification des preuves d’un accident de circulation » et « délit de fuite ».

Le juge d’instruction près la cour d’Appel à Rabat avait ordonné, le 21 avril dernier, le dépôt à la prison locale de Salé des 5 personnes, parmi lesquelles figurent un officier, un inspecteur de police et le propriétaire d’un hôtel.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *