Rapport de l Unesco: Plus de 50 % d’élèves marocains sont incapables de lire une seule phrase

Rapport de l Unesco: Plus de 50 % d’élèves marocains sont incapables de lire une seule phrase

L’Unesco tire la sonnette d’alarme quant à la crise mondiale de l’apprentissage qui affectera des générations d’enfants si rien n’est fait pour améliorer l’enseignement.

Et le Maroc est fortement concerné par cette crise qui est de grande ampleur, puisqu’elle coûte 129 milliards de dollars par an de par le monde.

Ainsi 10% des dépenses mondiales consacrées à l’enseignement primaire se perdent dans une éducation de mauvaise qualité qui ne permet pas aux enfants d’apprendre. C’est ce que révèle le 11ème rapport de l’Unesco dévoilé ce mercredi 29 janvier et  intitulé « Enseigner  et Apprendre : Atteindre la qualité pour tous ».

Selon ce rapport , le Maroc figure avec la Mauritanie, l’Inde , le Pakistan et dix-sept autres pays situés en Afrique subsaharienne parmi les pays ( 21 des 85 pays pour lesquels toutes les données sont disponibles) dont moins de la moitié des enfants apprennent les bases. Plus précisément,  au Maroc, seuls quelques  35% d’élèves qui ont atteint la 4ème  année ont acquis la norme minimale d’apprentissage en lecture, le reste n’ont pas acquis les éléments fondamentaux.

C’est à dire que plus de 50% des élèves (  voir graphique ci-dessous ) sont  incapables de lire une seule phrase, souligne cette étude qui utilise les données sur l’entrée à l’école, la progression et qui classe les pays selon une échelle commune des acquis de l’apprentissage.

Le rapport arrive à la conclusion que les enseignants compétents sont la clé de l’amélioration et appelle les gouvernements à mettre les meilleurs d’entre eux à disposition de ceux qui en ont le plus besoin.

Dans ce sens, le Rapport prévient qu’un nombre suffisant d’enseignants formés et compétents, la crise de l’apprentissage durera plusieurs générations et touchera le plus durement les personnes défavorisées.

 

Pourcentage des enfants en âge de fréquenter l’école primaire ayant atteint la 4e année et acquis la norme minimale d’apprentissage en lecture


Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *