Réactions de certains sites électroniques au sujet d’«Afrique Invest»: Medi1 Radio répond aux fausses informations

Réactions de certains sites électroniques au sujet d’«Afrique Invest»: Medi1 Radio répond aux fausses informations

Mise au point de Medi1 Radio. La chaîne réagit suite à des informations rapportées par certains sites électroniques au sujet du magazine «Afrique Invest». Medi1 Radio informe dans ce sens que les informations relayées sont dénuées de tout fondement. 

«L’équipe du magazine d’information «Afrique Invest», diffusé samedi dernier sur Radio Méditerranée Internationale – Medi1 – tient à préciser que les informations rapportées par certains sites électroniques imputant à cette émission un traitement tendancieux de la situation au Nigeria sont dénuées de tout fondement», relève-t-on d’un communiqué de Medi1 Radio. Et de poursuivre que «ce sujet a été traité de façon professionnelle et déontologique en mettant l’accent sur les efforts déployés par le président nigérian, Mohamed Buhari, pour le développement du Nigeria et la lutte contre la corruption.

Les consultants de Medi1 n’ont à aucun moment déprécié les efforts du président nigérian». La chaîne affirme par ailleurs dans son communiqué que «les journalistes en charge d’«Afrique Invest» ont présenté les enjeux de la visite royale, tels que diffusés dans les journaux de Medi1 avec des extraits concernant le point fort de l’agriculture et de l’intérêt pour l’OCP». Et de rappeler qu’«ils ont traité les opportunités pour le Maroc au Nigeria de même que la question de la réintégration du Royaume à l’Union Africaine. Le projet du gazoduc a été largement couvert et analysé par le consultant Medi1 pour les hydrocarbures».

Pour ce qui est du fond de la situation évoquée au Nigeria, Medi1 Radio indique que «le consultant de Medi1 a soulevé la lutte contre la corruption et toutes les mesures mises en place par le président Mohamed Buhari. Il a également présenté les nombreux projets en cours, notamment sur le plan agricole». Et de conclure qu’«à aucun moment, ledit consultant n’a cherché à minimiser, directement ou indirectement, le leadership du président nigérian ou à présenter le Nigeria comme un pays discrédité auprès de ses créanciers».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *