Report au 8 mai du procès d’anciens pompiers poursuivis pour «faux et usage de faux»

Report au 8 mai du procès d’anciens pompiers poursuivis pour «faux  et usage de faux»

La Chambre criminelle de premier degré chargée des crimes financiers près la Cour d’appel à Rabat a décidé, lundi, de reporter au 8 mai prochain le procès de 104 personnes, dont d’anciens éléments de la Direction générale de la protection civile, poursuivis pour «trafic d’influence, faux et usage de faux».

Le report a été décidé en vue de convoquer les accusés qui n’ont pas comparu à l’audience, et de désigner des avocats commis d’office au profit des prévenus qui ne bénéficient pas de la défense. Dans le cadre de ce dossier, 11 personnes, dont deux anciens responsables au sein de la direction de la protection civile et deux femmes, sont poursuivies en état de détention, alors que les autres, parmi lesquels se trouvent également des femmes, comparaissent en état de liberté provisoire. Ils sont notamment poursuivis pour «corruption, trafic d’influence et faux et usage de faux de documents administratifs», chacun en ce qui le concerne. L’affaire remonte au 27 octobre 2015 lorsque la Brigade nationale de la gendarmerie royale avait déféré devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Rabat 89 personnes en état de liberté provisoire, dont des éléments de la protection civile et des Forces auxiliaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *