Retraite: Le Maroc passe à 63 ans

Retraite: Le Maroc passe à 63 ans

Malgré le retrait de quelques représentants syndicaux, le long bras de fer opposant les conseillers au gouvernement à propos du projet de réforme du régime des retraites semble prendre fin. Suite à l’adoption lundi des projets de loi relatifs à cette réforme, l’âge de départ à la retraite sera établi, de manière progressive, à 63 ans.
La Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers a adopté une série de textes menant à bout le long et très complexe processus de réforme  des retraites au Maroc. Durant la réunion tenue lundi, et qui a été marquée par le retrait des représentants de la Confédération démocratique du travail (CDT) et de l’Union marocaine du travail (UMT), l’amendement proposé par plusieurs groupes concernant le régime des pensions civiles et portant sur l’âge de retraite fixé à 63 ans a été accepté. Par ailleurs, et contrairement à la proposition du gouvernement qui était d’atteindre le seuil (63 ans) sur trois ans, cela sera fait sur une plus longue période.  D’après le ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du Budget, Idriss Al Azami Al Idrissi, «cet amendement exige l’adoption d’une approche progressive dans la détermination de l’âge de départ à la retraite, désormais établi sur six ans au lieu de trois».

De ce fait, chaque année, cet âge sera prolongé de six mois. A noter toutefois que ces textes approuvés seront présentés en séance plénière à la Chambre des conseillers avant de les soumettre à la Chambre des représentants. Les textes en question sont le projet de loi 71-14 modifiant et complétant la loi 011-71 instituant le régime de pensions civiles, le projet de loi 72-14 fixant la limite d’âge de retraite des fonctionnaires et agents d’État, des municipalités et des établissements publics affiliés au régime des pensions civiles, le projet de loi 95.15 modifiant et complétant la loi 013.71 du 30 décembre 1971 instituant le régime des pensions militaires, ainsi que le projet de loi 96.15 modifiant et complétant le dahir chérifien portant loi 1.77.216 du 20 chaoual 1397 (4 octobre 1977) portant création d’un Régime collectif d’allocation de retraite.

Articles similaires

2 Comments

  1. ismail

    Il n’y a eu jamais de bras de fer à ce sujet,il n’y a eu que du théâtre.l’adoption de cette loi signe la mort des syndicats et du syndicalisme au Maroc même si ces derniers ont perdu leur crédibilité depuis belle lurette.

    Reply
  2. Amine

    Ce n’est pas clair pour moi, cette loi 71-14 fixe telle l’age de retraite pour les organismes privée de retraite comme la (CIMR) ?

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *