Réunion du bureau politique du RNI

Réunion du bureau politique du RNI

Le gouvernement doit prendre des décisions courageuses pour attaquer les dossiers chauds du Maroc et faire des réformes de fond, notamment celle de la Caisse de compensation, et du projet de régionalisation. C’est ainsi que le gouvernement doit redéfinir ses priorités, selon le bureau politique du RNI qui s’est réuni samedi dernier.
«Il faut que le gouvernement mette l’accent sur la problématique de l’emploi, encourage les entrepreneurs et accélère les grands chantiers», a déclaré à ALM M’Barka Bouaïda, membre du bureau politique du RNI, par rapport à la situation politique au Maroc et au bilan du gouvernement. Questions qui ont été abordées lors de cette réunion.
«La population a beaucoup d’attentes, malheureusement le gouvernement tâtonne face à un recul économique et social de plus en plus marqué et ne fixe pas les priorités nécessaires à l’aboutissement de son projet social», a souligné Mme Bouaïda.
Et d’ajouter : «En tant que force politique nationale et parti d’opposition nous exprimons nos inquiétudes par rapport à une situation socio-économique nationale qu’on suit de près et le manque de cohésion au sein de la majorité». Cette réunion à laquelle deux tiers des membres du bureau politique étaient présents a également été l’occasion de discuter de l’organisation interne du parti.
Il a ainsi été question d’une répartition de portefeuilles pour le suivi des politiques sectorielles du gouvernement. Ont également été débattus les noms qui auront des responsabilités par secteur: agriculture et sécurité alimentaire, environnement, relations internationales, santé, emploi, Sahara, communication, mais aussi des responsabilités partisanes, notamment celle de porte-parole du parti, et de responsable des organisations régionales.
«Les noms des responsables de ces secteurs seront validés lors de la prochaine réunion du bureau politique», a précisé Mme Bouaïda. Par ailleurs, dans un souci de préparation de la rentrée politique, notamment parlementaire prévue le deuxième vendredi du mois d’octobre, le RNI s’attelle à la formation et l’encadrement des groupes parlementaires des deux Chambres.
Il sera ainsi question, selon Mme Bouaïda, de recrutement de consultants pour accompagner les députés en ce qui concerne la jurisprudence, l’étude de la loi de Finances entre autres domaines. Selon Mme Bouaïda, le parti reprend en toute sérénité ses travaux et les réunions hebdomadaires de son bureau politique.
Aussi après la mise en place de nouvelles structures partisanes, à savoir récemment les organisations féminines et de jeunesse, le parti prévoit également la tenue d’un conseil national en novembre prochain ainsi que la reprise de ses tournées régionales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *