Rule of Law Index 2015: Le Maroc est-il un Etat de droit ?

Rule of Law Index 2015: Le Maroc est-il un Etat de droit ?

L’organisation internationale «World justice project» s’est attelée à la tâche de mesurer la primauté du droit dans 102 pays du monde, dont le Maroc. En a découlé un classement, le «Rule of Law Index 2015». Le Maroc s’en est-il bien sorti ? Plus ou moins. Le score du Royaume est moyen. Il se place au milieu du classement, au 55ème rang.

«Peu importe de quel pays il s’agit, la primauté du droit peut toujours être renforcée», a commenté William Neukom, président et fondateur de l’organisation auteure de cette étude. Il semblerait que cette assertion soit particulièrement vraie pour le Maroc.  Au niveau régional, le Royaume est quatrième sur les sept pays de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du nord) pris en compte lors de cette étude. La meilleure performance est revenue aux Emirats Arabes Unis, tandis que l’Iran a affiché les pires indices de la région.

En examinant de plus près le score du Maroc, certaines disparités apparaissent entre les différents critères pris en compte par l’ONG. Ainsi, en ce qui concerne la justice pénale, le Royaume semble être dans une situation pour le moins inquiétante.

Cet indice le place au 86ème rang mondial sur 102 pays, et au dernier rang dans la région MENA derrière les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, le Liban, la Jordanie, l’Egypte et l’Iran. Du côté des droits fondamentaux, la situation n’est pas meilleure. Le Maroc se place au 86ème rang mondial si l’on prend en compte uniquement cet indice, et au 5ème rang régional.

En matière d’ouverture du gouvernement, le Maroc est 60ème mondial, bien que ce point semble être le talon d’Achille des pays de la région MENA dont seulement un seul devance le Maroc. Un autre indice place le Maroc dans la deuxième partie du classement mondial, celui de la justice civile, où le Royaume est à la 54ème place et au 5ème rang régional.

Le reste des indices est un brin plus optimiste pour le Royaume. Sur le volet des contraintes limitant le pouvoir du gouvernement, le Maroc est 48ème mondial et 3ème régional. Même topo en matière de corruption où le Maroc est 48ème mondial et 4ème régional. Les deux derniers indices sont l’ordre public et la sécurité, ainsi que le degré d’application de la loi. Le Royaume s’y place respectivement au 44ème et au 39ème rang.

Il est à noter que cette étude a été élaborée à la suite d’un sondage qui a touché 100.000 ménages et 2.400 experts à travers le monde. L’objectif, selon l’ONG, est de mesurer la primauté du droit telle qu’elle est vécue au quotidien par des personnes ordinaires vivant dans les 102 pays inclus dans cette étude. Le classement est ensuite établi selon 47 indices répartis entre les huit catégories citées dans le paragraphe précédent.

Rappelons que le rapport sera rendu public dans son intégralité ce soir, à partir de 18h. Les données explicitées dans cet article ont été extraites de la synthèse publiée hier, lundi, par World Justice Project.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *