Saâd-Eddine El Othmani à Rome pour la réunion du groupe «5+5»

Saâd-Eddine El Othmani à Rome pour la réunion du groupe «5+5»

Les ministres des affaires étrangères du Groupe «5+5», réunis lundi à Rome, ont convenu de baptiser désormais ce forum «Groupe des 10» et d’en tenir la prochaine session en Mauritanie. La nouvelle appellation constitue le signe d’une «unité renouvelée» basée sur la «communauté des objectifs», ont souligné les ministres italien et tunisien des affaires étrangères, Giulio Terzi et Rafik Abdessalam, au terme de la 9ème session du Groupe dont ils ont co-présidé les travaux. La 9ème réunion a ouvert ses travaux, lundi matin, à Rome avec la participation de Sâad-Eddine El Othmani, ministre des affaires étrangères et de la coopération. Les thèmes à l’ordre du jour de cette réunion, qui se déroule à huis clos, ont trait notamment à la sécurité régionale, à l’immigration, à l’énergie, à la protection de l’environnement et aux questions de développement. Cette réunion, qui devrait être sanctionnée par une déclaration finale, sera l’occasion pour les participants de procéder, en particulier, à un échange de vues et d’analyses sur la situation politique dans la région, la sécurité en Méditerranée et dans les régions avoisinantes, notamment au Sahel. Elle devrait leur permettre également d’évoquer l’état de la coopération entre les pays de ce forum depuis la dernière rencontre de Tunis en avril 2010. Ce sera aussi l’occasion pour les ministres d’échanger les points de vue sur les voies et moyens de favoriser une coopération économique fructueuse entre les pays membres du Groupe et de promouvoir la mobilité et les échanges humains en Méditerranée. La réunion se déroule sous la co-présidence des ministres des affaires étrangères italien, Giulio Terzi, et tunisien, Rafik Abdessalam.
Le Groupe «5+5» est constitué du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, la Tunisie et la Libye, pour la rive sud de la Méditerranée occidentale, et de l’Espagne, la France, l’Italie, Malte et le Portugal, pour la rive nord. Créé en 1990 à Rome, le Groupe vise à intensifier la concertation entre les pays membres, à promouvoir la coopération régionale, à renforcer le dialogue politique et à réaliser un consensus sur les approches envisageables aux questions et problématiques d’intérêt commun. Au terme de la rencontre du Groupe «5+5», le Forum méditerranéen (Foromed) tiendra, dans l’après-midi, une réunion qui sera consacrée à la discussion des développements dans la région et des perspectives de coopération entre les pays des deux rives de la Méditerranée.
Institution régionale de dialogue intergouvernemental constituée en 1994, le Foromed compte 11 pays membres : le Portugal, l’Espagne, la France, l’Italie, Malte, la Grèce, la Turquie, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte. La Ligue arabe et l’Union pour la Méditerranée (UpM) seront également associées aux travaux de ce forum, selon le ministère italien des affaires étrangères.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *