Saadia Belmir réélue membre du Comité de l’ONU contre la torture

Saadia Belmir réélue membre du Comité de l’ONU contre la torture

Mme Belmir a obtenu 100 voix sur les 139 exprimées lors de la séance de vote des représentants des Etats parties à la Convention internationale contre la torture, se classant ainsi troisième après l’Italien Alessio Bruni et le Chinois Kening Zhang.

Elle est la seule experte du monde arabe et de l’Afrique à être élue membre de cette instance internationale. Son élection est une reconnaissance de son expertise, de ses compétences et de son implication active dans les travaux du comité onusien.

La juriste marocaine siège au sein de cet organe de l’ONU depuis sa première élection en novembre 2005, poste auquel elle a été reconduite en 2009. Elle assume actuellement les fonctions de vice-présidente de cet organe de traité.

Cinq nouveaux membres du comité ont été élus au cours de cette séance pour quatre ans, à compter de janvier prochain en remplacement de membres dont le mandat arrive à échéance en fin d’année.

De source diplomatique à Genève, on affirme que le vote de 100 pays du monde en faveur de la candidate du Maroc est un appui sans équivoque aux choix du Royaume, à son engagement en faveur des droits de l’Homme et à son implication dans la promotion des mécanismes des Nations unies.

Le comité de l’ONU contre la torture est un organe composé d’experts indépendants qui surveillent l’application par les Etats parties de la Convention contre la torture et autres peines pour traitements cruels, inhumains ou dégradants, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU le 10 décembre 1984 et entrée en vigueur le 26 juin 1987.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *