Salé: un extradé écope deux ans de prison pour apologie de terrorisme

Salé: un extradé écope deux ans de prison pour apologie de terrorisme

La justice Marocaine a condamné, jeudi 26 mars 2015, à deux ans de prison, dont un an ferme, une personne accusée d'apologie du terrorisme, d'incitation d'autrui à commettre des actes terroristes et de non dénonciation. 



Le verdict a été prononcé par la chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé.
L'accusé avait été extradé récemment par les autorités espagnoles au Maroc pour avoir été soupçonné d'adhésion aux idées du courant salafiste-djihadiste. 



Par ailleurs, la même juridiction a rendu jeudi des jugements allant de l'acquittement à quatre mois de prison ferme contre quatre prévenus de nationalité française, reconnus coupable de faits liés au terrorisme.


L'un des prévenus a ainsi été condamné à deux ans de prison, dont quatre mois fermes. Le mis en cause est poursuivi pour «constitution de bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public». 
Deux autres accusés ont écopé d'une année de prison, dont quatre mois fermes, après avoir été reconnus coupables de «non dénonciation d'un crime terroriste».

La chambre les a acquittés de l'accusation de «constitution de bande criminelle en vue de préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public». 

Le quatrième prévenu (T. M.) a, quant à lui, été acquitté des toutes les accusations retenues contre lui. La cour a également décidé de l'éloignement de l'ensemble des prévenus du territoire national.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *