Santé : L’UMT en grève

Santé : L’UMT en grève

Des personnels de la santé publique ont observé une grève mercredi dans différents établissements hospitaliers du Royaume, a-t-on appris à Rabat de sources syndicales. Ces sources qui ont qualifié de réussite leur mouvement protestataire ont ajouté qu’il a quasiment paralysé la plupart des grands centres de soins. Elles ont cependant pris la précaution de préciser que les différents services d’urgence ainsi que ceux de la réanimation ne sont pas touchés par la grève. De source proche du ministère on tient un avis différent puisque, assure-t-on, l’Union marocaine du travail (UMT) est le seul syndicat à avoir appelé à cette journée de grève, les autres s’étant largement démarqués de cette posture «qui nuit au dialogue amorcé entre le ministre et les centrales syndicales». On indique à ce propos que Lhoussaine Louardi a reçu coup sur coup cette semaine les responsables de la plupart des syndicats. C’est ainsi qu’il a reçu lundi les dirigeants de la CDT et de la FDT tandis que ceux de l’UTM et de l’UNMT étaient reçus mardi par le ministre. Comme la suite de ces contacts prévoyait également des réunions avec les dirigeants de l’ODT et de l’UMT, la grève à laquelle ce dernier syndicat a appelé fait planer le doute sur sa réunion avec le ministre à la date prévue par le calendrier. Cependant, au ministère on qualifie de droit à la liberté d’expression la grève observée par les personnels de santé affiliés à l’UMT. On ajoute néanmoins que dès sa prise de fonction, le ministre a pris le soin de déclarer qu’il ne saurait y avoir de réformes dans la précipitation et que donc la «paix sociale est nécessaire à l’établissement du dialogue serein et productif». Les grévistes qui ont organisé un bref rassemblement devant le siège du ministère ont clamé des slogans dans lesquels ils ont demandé l’éradication de la mauvaise gouvernance et de la corruption. Des commentateurs ont déclaré que cette attitude ne préjugeait pas de l’issue du dialogue noué entre le ministère et les centrales syndicales, y compris l’UMT.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *