SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan fête son 16è anniversaire

SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan  fête son 16è anniversaire

La Famille Royale et le peuple marocain tout entier célèbrent, ce mercredi, le seizième anniversaire de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, un heureux événement fêté, comme à l’accoutumée, dans une ambiance de joie et d’allégresse, reflétant ainsi la dimension réelle de l’attachement indéfectible et irréversible du peuple marocain au Glorieux Trône Alaouite, garant de l’unité et de la stabilité du Royaume.

Cet anniversaire vient rappeler le souvenir des instants joyeux du jeudi 8 mai 2003, lorsque le ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie annonça la naissance bénie, au Palais Royal à Rabat, d’un garçon que SM le Roi Mohammed VI a bien voulu baptiser du prénom de Moulay El Hassan, en hommage à la mémoire de Son auguste grand-père, Feu SM Hassan II. Les manifestations de joie et de réjouissance ont jailli à la naissance de Moulay El Hassan, saluée par une salve de 101 coups de canon, tandis que des milliers de citoyens ont afflué, en toute spontanéité, vers l’esplanade de la place du Méchouar pour exprimer leur joie et partager le bonheur de l’illustre Famille Royale à laquelle ils vouent une profonde affection et un attachement indéfectible.

Aux réjouissances traditionnellement organisées dans les villes et les campagnes du Royaume en pareille occasion bénie, s’est associée la communauté marocaine établie à l’étranger, dans un même élan autour du symbole que représente la continuité dynastique, ferment de l’unité nationale en ce qu’elle soude toutes les composantes du peuple où qu’elles se trouvent.

La portée et la signification de ce glorieux anniversaire de l’héritier du Glorieux Trône Alaouite revêtent une grande symbolique renvoyant au ressourcement de la monarchie dans les fondements spirituels de la Oumma inspirés des traditions du Prophète et des Califes bien guidés, qui, dans leurs comportements quotidiens, ont toujours veillé à être magnanimes et à étendre leur mansuétude aux nécessiteux et aux plus faibles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *