Service militaire : Le programme au menu des douze mois

Service militaire : Le programme au menu des douze mois

Ce qui attend les futurs appelés sous le drapeau

Les FAR ont d’ores et déjà préparé trois centres de formation flambant neufs à Kasbat Tadla, El Hajeb et un troisième en zone Sud pour accueillir les contingents de jeunes.

Programme chargé pour les futurs appelés au service militaire dans sa nouvelle version. C’est en tout cas ce que promet l’Inspection générale des FAR au vu des explications détaillées dans un long document publié récemment dans la revue interne et qu’Aujourd’hui Le Maroc a pu consulter. Ledit document dresse le menu des activités ainsi que les modalités pratiques et logistiques que l’armée a mis en place pour accueillir les jeunes appelés durant les 12 mois que durera leur service.

Ainsi, et pour commencer, les FAR ont d’ores et déjà préparé trois centres de formation flambant neufs à Kasbat Tadla, El Hajeb et un troisième en zone Sud pour accueillir les contingents de jeunes dans de bonnes conditions auxquels s’ajoute une annexe spécialement dédiée au personnel féminin.

Pour ce qui est du menu des activités, le service militaire se déroulera en deux temps. Durant les quatre premiers mois, les appelés suivront une formation commune de base qui comprendra une instruction militaire (règlement militaire, discipline générale, éducation physique et sportive) et une formation générale (éducation nationale et civique, histoire militaire). A l’issue de ces quatre mois, l’appelé recevra une affectation dans une unité pour suivre une formation spécialisée. Commencera alors la deuxième partie du service longue de 8 mois et durant laquelle le jeune appelé conservera son affectation jusqu’à la fin de la durée légale de son service militaire. Cette unité pourrait être soit une unité de combat, soit une unité de soutien ou de logistique.

Selon les premières explications fournies par l’Etat-Major des FAR, les formations ne couvriront pas moins de 25 métiers et pour les appelés ayant une formation académique, la formation commune de base qui sera de courte durée, sera suivie d’une affectation à un établissement des Forces armées royales, adapté à leurs qualifications. A titre d’exemple, un jeune médecin appelé au service militaire peut être affecté à une structure hospitalière des FAR où il pourra exercer son métier ou recevoir une formation complémentaire dans un cadre professionnel attractif.

Pour ce qui est des conditions de vie au quotidien, dans les centres de formation, les appelés seront en régime d’internat, entièrement pris en charge et recevront une bourse en sus. Après avoir quitté les centres de formation, et avoir été affectés à leurs unités, ils bénéficieront d’indemnités exonérées d’impôts en plus de la gratuité de l’habillement, de l’hébergement, de la restauration et de la médication dans les hôpitaux militaires.
Cela dit, au cours de leur service militaire, les appelés bénéficieront tout de même de vacances périodiques et exceptionnelles suivant la réglementation en vigueur dans les centres de formation et unités des FAR.

Concernant leur rang dans la hiérarchie, les appelés au service militaire se verront attribuer des grades en fonction de leur niveau d’étude. La catégorie «Officier» comprendra les appelés ayant au minimum un diplôme universitaire du niveau de la licence ou équivalent.

La catégorie «Sous-officier» comprendra les appelés ayant au minimum un baccalauréat.

Enfin, la catégorie «Militaire du rang» comprendra les appelés ayant un enseignement au-dessous du baccalauréat.

A la fin de leur service militaire, des attestations seront décernées aux appelés sur la base tant du mérite que de l’effort fourni.

Des attestations qui pourraient servir de point de départ pour aider les appelés à l’insertion dans le monde du travail en plus des métiers qu’ils auront appris au cours de leur service.

En revanche, ceux parmi les appelés ayant donné satisfaction en faisant montre de compétences particulières  et de sens de la discipline requise par les milieux militaires, pourront prétendre à l’intégration dans les Forces armées royales pour faire carrière de militaire.

Pour l’heure, et à la veille du lancement des premières promotions, des sources à l’Etat-Major indiquent en tout cas que toutes les dispositions sont prises pour mener à bien la mission. «Les moyens nécessaires en personnel, matériel et infrastructures ont été mobilisés et des activités de sensibilisation ont été lancées à tous les niveaux du procédé de formation des futurs appelés», confient les mêmes sources en expliquant que «le service militaire est une opportunité pour les FAR de participer à la formation d’une frange de la société marocaine aux principes et valeurs de dévouement, d’abnégation et de sacrifice pour les causes qui se confondent avec l’intérêt national».

Ce que dit la loi

La durée du service militaire est de 12 mois en vertu de l’article 4 de cette loi. Ce dernier stipule également que l’âge d’appel des assujettis est fixé à 19 ans, alors que le service militaire est dû jusqu’à l’âge de 25 ans précisant que les personnes ayant plus de 25 ans, qui ont bénéficié de dispense ou d’exemption peuvent être appelées pour effectuer leur service militaire jusqu’à l’âge de 40 ans, en cas de cessation du motif de dispense ou d’exemption.

Les exemptions peuvent être temporaires ou permanentes dans ces cas : Inaptitude physique ou de santé établie par un rapport médical émanant des services hospitaliers publics compétents, charge de famille, mariage en ce qui concerne la femme, ou l’existence d’enfants sous sa garde ou sa tutelle, poursuite des études, présence d’un frère ou d’une sœur dans le service en tant que conscrit, présence d’un frère, d’une sœur ou plusieurs susceptibles d’être convoqués au même moment au service militaire, auquel cas seulement un seul pourra être conscrit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *