Session hebdomadaire des questions orales au Parlement

Session hebdomadaire des questions orales  au Parlement

Trente-et-une questions sont à l’ordre du jour de la session hebdomadaire des questions orales au Parlement qui aura lieu ce lundi à partir de 14h30.
Ainsi les députés de la première Chambre focalisent leur attention cette semaine sur le rendement du département de l’équipement et du transport en lui adressant 9 questions. Celles-ci ont trait entre autres au programme national des routes rurales (question posée par le groupe parlementaire USFP), ainsi que le désenclavement du monde rural (PAM), la situation des routes dans les zones montagneuses, les projets du ministère qui sont en suspens (UC), l’absence d’accès aux autoroutes dans quelques villes (MP) ainsi que le problème des transporteurs clandestins ( RNI). Pour ce qui est des questions orales adressées au ministre de la santé, il est question de l’amélioration des services des Urgences (Istiqlal), l’évaluation et le suivi du système d’aide médicale (MP), le manque d’effectif et de services médicaux (Alliance du centre), ainsi que les phénomènes de chantage et de corruption que connaissent certains hôpitaux publics (PJD et RNI).
Par ailleurs, le groupe parlementaire du PAM devrait interpeller le ministère de la justice et des libertés sur le sort de la loi organique relative à la Cour constitutionnelle. Le PJD, pour sa part, pose une question autour du programme de renforcement des capacités humaines du système judiciaire.
Les questions relatives à la jeunesse et sports abordent la démocratisation des pratiques de gestion des universités sportives (RNI) et la qualification et l’équipement des structures sportives (Istiqlal).
Le département d’Ahmed Taoufiq, ministre des habous et des affaires islamiques, aura droit à deux questions posées par le PJD, l’une sur la situation matérielle des muezzins et des agents de propreté des mosquées, l’autre autour du non-respect des entrepreneurs immobiliers et la non-réservation dans leurs projets de parcelles destinées aux mosquées.  Pour ce qui est du ministère de l’économie et des finances, la crise de la Banque arabe au Maroc et son impact sur les salariés de cette banque (PAM) ainsi que le projet de réformes des systèmes de retraite (PPS) sont les principales questions à l’ordre du jour.
La 25 et la 26ème questions seront adressées au ministre de l’emploi et de la formation professionnelle  et concernent les affaires des victimes d’accidents du travail et maladie professionnelle et la politique gouvernementale suivie dans le domaine de l’emploi des jeunes.    
La construction des barrages et la politique hydrique du pays seront au centre des questions posées aux départements de l’énergie et des mines, de l’eau et de l’environnement.
Pour leur part, les ministères de l’intérieur, des relations avec le Parlement et la société civile, et le ministère chargé des MRE auront droit à une question chacun. Il s’agit respectivement de questions relatives à l’exonération d’impôt des habitants des bidonvilles lors de la construction de leur maison, la réintégration des prisonniers dans la société et enfin la situation des émigrés qui reviennent d’Europe.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *