Signature d’un mémorandum de coopération Sud-Sud.

Selon le PNUD, ce mémorandum tombe à point nommé. En effet, le contexte spécifique de la région du Maghreb et du Sud-ouest de l’Afrique fait que le Sénégal, la Mauritanie et le Gabon sont de plus en plus interpellés par les instances de la coopération internationale et décentralisée dans la mise en œuvre d’initiatives conjointes en faveur de la promotion des collectivités territoriales fondées sur les politiques de décentralisation et de développement local propres à chacun des pays.  De même, le Maroc, de par sa position géographique stratégique, et compte tenu de son expérience dans le domaine de la régionalisation, la décentralisation et la planification locale du développement, jouera un rôle de locomotive dans le cadre de la mise en œuvre de ce mémorandum, indique un communiqué du PNUD. En vertu de ce document, les parties signataires appuieront les processus de décentralisation, vecteurs d’un développement local durable et de la lutte contre la pauvreté. Le mémorandum prévoit aussi le partage des instruments et outils opérationnels des programmes Art Gold du Pnud (gouvernance et développement local) et l’échange d’expériences en matière de coordination et d’aide au développement. Il est également prévu l’échange des bonnes pratiques en matière de décentralisation et de développement local, notamment dans les domaines de planification stratégique participative, de renforcement des capacités des élus et des techniciens des collectivités locales et de gestion des affaires locales et des services de proximité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *