Sit-in du Club des magistrats ce vendredi à Kénitra : Cherche protection désespérément

Sit-in du Club des magistrats ce vendredi à Kénitra : Cherche protection désespérément

Les magistrats sont en colère. Le Club des magistrats organise, ce vendredi 17 mai à 15h, un sit-in devant la Cour d’appel de Kenitra.

Il proteste contre les violences et harcèlements répétitifs que subissent les juges en plein exercice de leur fonction. «L’Etat n’assume pas ses responsabilités et manque à ses obligations de nous protéger», indique un communiqué du Club.

Initié par le bureau régional du Club des magistrats de Kénitra, ce sit-in dénonce le manquement de l’Etat à son devoir de garantir la  protection des juges face aux attaques et menaces dont les magistrats sont de plus en plus la cible. «C’est un droit que l’Etat doit nous garantir conformément à l’article 20 du statut des magistrats, et en application à toutes les conventions et déclarations internationales, notamment les principes des Nations Unies relatifs à l’indépendance de la justice», souligne-t-on dans ledit communiqué.  

A cet effet, le Club régional des magistrats a recensé un nombre important de cas de violence sur des magistrats. Les derniers en date ont eu lieu au tribunal de première instance de Kénitra. «Il est question de menaces et d’insultes proférées à l’encontre de juges en plein hall de la Cour le 20/02/2013 de la part de justiciables.

Et ce directement après l’annonce du jugement dans un procès correctionnel. On cite également des outrages sur un juge membre du parquet général dans le même tribunal, ainsi qu’un autre cas dans un tribunal à Souk Larbaâ», mentionne un communiqué du Club de Kénitra. Le Club dénonce aussi l’absence des mesures judiciaires de la part du parquet général du tribunal à l’encontre des personnes impliquées dans ces incidents. «Ce laxisme a un effet néfaste sur l’autorité des juges et menace dangereusement l’indépendance de la justice», estime le Club.

Par ailleurs, le Club des magistrats s’apprête à publier un rapport annuel dressant les divers incidents et tentatives d’orienter le cours de la justice et de porter atteinte à son indépendance (violences verbales,  physiques,  corruption…).  
Pour rappel, le Club des magistrats est une association professionnelle comptant près de 2.600 magistrats. A chaque sit-in ou acte de protestation le Club brandit le slogan «La dignité et l’indépendance réelle et effective du pouvoir judiciaire».

Depuis sa création en 2011, le Club appelle au respect de la dignité des juges, leur intégrité et la mise en place de moyens matériels et logistiques pour que les juges puissent accomplir leur mission dignement. Parmi les revendications des magistrats figure l’application démocratique des dispositions de la Constitution concernant «le pouvoir judiciaire, l’indépendance de la justice», notamment les lois organiques du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire et le statut des magistrats qui tardent à venir.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *